Black Friday poker online : trafic mondial en baisse

Black Friday poker online : trafic mondial en baisse

Vendredi 15 avril 2011 les sites Pokerstars.com, FullTiltPoker.com et le réseau CEREUS (Absolutepoker.com, Ultimatebet.com et UB.com), acteurs majeurs de l'industrie du poker en ligne mondial, ont officiellement fermé leurs portes à leur clients américains.

Le Black Friday du poker online a entraîné une baisse significative du trafic mondial (-21%) suite au blocage de ces salles aux clients américains qui ne peuvent désormais ni jouer ni toucher à leurs bankrolls en attendant que les retraits soient à nouveau possible.

Trafic poker online : 21% de joueurs en moins

Selon les dernières données de PokerScout, site qui comptabilise le nombre de joueurs sur les principales salles de poker en ligne, le trafic de Full Tilt Poker et du réseau Cereus auraient chuté de moitié depuis la fermeture des sites. PokerStars.com aurait perdu un quart de ses joueurs (quasiment sept mille joueurs sur les trente mille actifs), une baisse qui représente à elle seule environ 10% du trafic mondial actuel.

La fermeture des deux sites les plus populaires, PokerStars et Full Tilt Poker, représente une perte de trafic global d'environ 21% (contre -23% au 18 avril). Les salles fermées par le gouvernement et dont les domaines ont été temporairement saisis par le FBI sont, d'après PokerScout, passées de 48.493 à 32.004 joueurs en une semaine depuis le vendredi 15 avril. Ce chiffre représente la moyenne sur 24h des joueurs actifs en argent réel.

Bilan des sites fermés aux USA post-Black Friday

La salle la plus durement touchée est Full Tilt Poker. Le rideau noir du Black Friday ayant été tiré deux jours avant le départ de la lucrative série de tournois online FTOPS XX qui semblait en mesure de battre de nouveaux records, la fermeture du site aux USA a entraîné la perte temporaire de la moitié de sa clientèle (-48%). Malgré un prizepool garanti total divisé par trois, les tournois FTOPS peinent à se remplir, l'Event #12 à 216$ comptant par exemple 667 joueurs pour une overlay de 10% sur la garantie de 150.000$.

Le cash game est en berne lui aussi sur Full Tilt où se jouent habituellement les plus grosses parties. Il n'y a quasiment plus de tables à 50$/100$ et seul le Danois Gus Hansen semble animer les tables de PLO, notamment avec le Finlandais Ilari "Ziigmund" Sahamies qui a cependant déclaré qu'il ne déposerait plus d'argent sur Full Tilt ou PokerStars.

Black Friday poker online : trafic mondial en baisse 101
Évolution trafic moyen depuis le 15 avril 2011 des sites de poker fermés aux USA

Chez PokerStars aussi, on peut constater l'étendue des dégâts au vu des chiffres de participation des grands tournois comme le Super Tuesday à 1.050$ du 19 avril qui est passé de 373 à 198 joueurs en une semaine, le prizepool passant à 198.000$. Mercredi 20 avril, le PokerStars Quarter Million à 300$+20$ a réuni 388 joueurs au lieu de 836 la semaine précédente soit une baisse de 46%.

Le réseau Cereus, composé d'Absolute Poker et UB.com et qui ne s'est jamais réellement remis de ses divers scandales de tricheries, prend un nouveau coup de massue sur la tête avec une perte sèche de plus de 50% de ses joueurs.

Bilan des sites autorisés aux USA post-Black Friday

Les grands gagnants du Black Friday sont sans conteste les salles qui ont réussi à garder une présence légale aux Etats-Unis en contournant la loi UIGEA, tout simplement en évitant de faire passer l'argent des joueurs par des processeurs de paiement installés sur le sol américain.

Black Friday poker online : trafic mondial en baisse 102
Évolution trafic moyen depuis le 15 avril 2011 des sites de poker ouverts aux USA

Bodog Poker, les réseaux Cake et Merge ont chacun engrangé une augmentation d'un tiers de leur trafic habituel. Cette augmentation semble directement liée à l'arrivée de joueurs américains, cependant le nombre total de joueurs reste anecdotique par rapport au nombre de joueurs perdus par les géants du poker online qui ont cessé leurs opérations depuis.

Bilan des sites hors-USA post-Black Friday

Plusieurs salles de poker online qui n'opèrent pas aux USA semblent cependant bénéficier de l'effet Black Friday, notamment Party Poker qui selon PokerScout a vu son trafic augmenter de 10% en une semaine. Rappelons que Party Poker est le seul site d'importance à avoir connu une situation similaire à celle de PokerStars ou Full Tilt ces derniers jours.

Le leader mondial du poker online à l'époque (décembre 2008) ne s'est jamais réellement remis de son retrait des USA (suite à la condamnation de son PDG Anura Digshit à 300M$ d'amende), signalant le début de l'hégémonie de ses concurrentes sur le marché mondial.

Black Friday poker online : trafic mondial en baisse 103
Évolution trafic moyen depuis le 15 avril 2011 des sites de poker non présents aux USA

Les autres salles ne bénéficient que très peu du Black Friday avec des progressions entre 5% (iPoker) et 7% (888) tandis qu'Ongame se retrouve même avec un trafic en légère baisse depuis le 15 avril.

Non pris en compte dans ces mesures, un site comme Zynga Poker, créateur du jeu Texas HoldEm Poker sur Facebook, pourrait lui aussi bénéficier du Black Friday. Une proportion importante de joueurs s'adonne au poker en argent gratuit sur les sites bloqués et Zynga pourrait récupérer des clients en playmoney susceptibles de sortir leur carte de crédit sur leur site à moyen terme.

Le trafic du poker mondial ralenti au moins plusieurs semaines

Black Friday poker online : trafic mondial en baisse 104

La plupart des joueurs n'étant présents qu'épisodiquement sur le réseau, on peut penser que nombre de ces derniers attendront de pouvoir retirer leurs bankrolls des sites .com bloqués avant de les risquer sur un autre site de poker online. Dans le même temps, les campagnes publicitaires des sites qui saisissent cette opportunité inespérée de glaner des clients et les promotions qui les accompagnent devraient continuer à bénéficier aux salles encore ouvertes aux joueurs des Etats-Unis.

Il faudra donc attendre de voir combien de joueurs transfèreront leurs bankrolls sur des sites autorisés aux joueurs américains (ce qui inclut les sites français agréés par l'ARJEL), combien de joueurs préféreront rester sur leurs sites habituels quitte à changer de pays de résidence (un paramètre important pour les High Stakes) et combien arrêteront tout simplement le poker en ligne en attendant que ce dernier soit enfin légal sur sa terre natale.

Autant de questions qui ne trouveront sans doute pas leurs réponses avant plusieurs semaines, quand PokerStars et Full Tilt pourront à nouveau permettre aux joueurs américains de retirer leurs bankrolls, le temps pour eux de se consacrer aux tournois live et réfléchir à la meilleure option pour leur futures carrières de joueurs online.

Freeroll privé 2500€ Pokerstars France

Black Friday poker online : trafic mondial en baisse 105

Jouez légalement (!) et financez vos satellites EPT. Tous les premiers dimanches du mois, un tournoi de poker gratuit à 2500€ de prix vous est proposé pour 25 points joueurs si vous téléchargez Pokerstars France sur Pokernews. Ce freeroll est un tournoi privé réservé aux joueurs Pokernews en France.

Qu'en pensez-vous ?

Enregistrez-vous pour laisser un commentaire

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus