PokerStars.com et FullTilt.com bloqués par la justice américaine

PokerStars.com et FullTilt.com bloqués par la justice américaine 0001

Terrible nouvelle pour les joueurs de poker en ligne américains. Vendredi 15 avril 2011, l'Attorney de Manhattan Preet Bharara (Etat de New York) a mis en accusation les salles PokerStars.com, fulltiltpoker.com et Absolute pour fraude bancaire, blanchiment d'argent et d'organisation illégale de jeux d'argent. Conséquence : cinq noms de domaine utilisés par ces salles ont été saisis par le FBI, leurs pages redirigés sur une page à entête du FBI et du ministère de la Justice. Les autorités fédérales américaines ont procédé à des restrictions contre 74 comptes bancaires dans 14 pays.

*************
Pokernews France sur Twitter : #FbiPoker
*************

Black Friday

Sur les onze responsables sont poursuivis, deux ont été arrêtés selon le Wall Street Journal. Les fondateurs de Full Tilt, PokerStars ont indiqué vouloir se présenter devant la justice. Ils seraient à l'étranger. Tous risquent jusqu'à 30 ans de prison et la confiscation des "revenus du crimes". Un montant minimum de 3 milliards de dollars d'amendes est annoncé. Selon le site PokerScout, un site internet surveillant le trafic des salles de poker en ligne, c'est une population de joueurs américains en argent réel estimée à 1.8 million par an qui serait potentiellement confrontée à ce que les flux twitter appellent le "#blackfriday" ou "#pokerpocalypse".

Full Tilt Poker, PokerStars et Absolute Poker sont accusés de fraude

L'acte d'accusation daté du 15 avril 2011 émanant de l'attorney de Manhattan accuse "les trois plus grandes compagnies de poker en ligne de fraude bancaire, d'organisations illégale de jeux d'argent et de blanchiment de milliards [de dollars] issus de l'activité des jeux.

Plusieurs chefs d'accusations sont retenus contre les responsables des trois salles accusées PokerStars, FullTilt et Absolute Poker, dont le complot en vue de fraude bancaire, pour lequel ils risquent 30 ans de prison; une amende de 1.000.000$ ou deux fois le montant du gain ou de la perte brute; cinq années en liberté surveillée; confiscation des produits du crime.

PokerStars.com et FullTilt.com bloqués par la justice américaine 101

En conséquences, cinq noms de domaines utilisés par les trois salles ont été saisies par la justice. Un peu partout, on voit la page d'accueil de PokerStars redirigée sur une page à entête du FBI et du Ministère de la Justice (voir photo ci-dessous). Celle-ci regroupe les charges retenues contre les trois salles ainsi que les peines encourues pour les violations de l'Unlawful Internet Gambling Enforcement Act (UIEGA), notamment des peines de prison et des amendes.

L'Attorney (Procureur) de Manhattan PREET BHARARA déclare : "Les accusés ont concocté un schéma criminel élaboré pour tromper certaines banques américaines et en corrompre d'autres pour assurer leur flux continu de milliards de profits illégaux issus du jeu. De plus, comme nous l'affirmons, dans leur zèle pour contourner les lois du jeu, les accusés se sont engagés dans un système massif de blanchiment d'argent et de fraude bancaire".

Onze responsables des trois sites de poker en ligne sont nommés sur l'acte d'accusation où l'on peut lire : "Par exemple, les accusés,ISAI SCHEINBERG et PAUL TATE de PokerStars, RAYMOND BITAR et NELSON BURTNICK de Full Tilt Poker, et SCOTT TOM et BRENT BECKLEY d'Absolute Poker, ont maquillé les fonds perçus des joueurs américains comme étant des paiement reçu de centaines de marchands en ligne n'ayant aucune existence et supposés vendre des balles de golf et des bijoux".

"De plus, des ordonnances ont été émises contre plus de 75 comptes bancaires utilisés par ces compagnies de poker et leurs intermédiaires pour les paiements, cinq noms de domaines utilisés par ces compagnies pour héberger leurs activités illégales ont été saisis".

Panique chez les joueurs américains

Sur le TwoplusTwo, inutile de préciser l'état de panique des joueurs sur le thread consacré à ce sujet où chacun y va de sa spéculation sur l'avenir. Les uns prédisant déjà la fin du poker en ligne, les autres, certes minoritaires, appelant à une révolte contre l'Etat américain.

La majorité des joueurs craignant pour leurs fonds veulent retirer leur argent. Ceci augmentant ce que l'on appelle "le risque systémique" dans le milieu bancaire où, tous les usagers voulant retirer leur argent en même temps, provoquent la banqueroute des établissement et leur insolvabilité de ce fait.

Bien qu'il soit difficile de tirer des conclusions sur les conséquences de ces événements, le paysage du poker en ligne mondial risque de connaitre des bouleversements dans les jours à venir.

Télécharger PartyPoker.fr : 40€ gratuits

PokerStars.com et FullTilt.com bloqués par la justice américaine 102

Téléchargez PartyPoker.fr pour recevoir un bonus gratuit de 40€ sans dépôt requis et suivez le PartyPoker Big Game V en Streaming live en exclusivité sur PokerNews.

Qu'en pensez-vous ?

Enregistrez-vous pour laisser un commentaire

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus