Tournois Live 2

Mitt Romney veut bannir le poker en ligne aux Etats-Unis

Mitt Romney

Au cours de la Convention Républicaine célébrée le 28 août à Tampa, en Floride, le "Grand Old Party" a approuvé le programme que défendra Mitt Romney aux prochaines élections présidentielles américaines. Or, dans ce document de 54 pages, on trouve un passage intitulé "Rendre l'Internet respectueux de la famille" qui appelle ouvertement à bannir le poker en ligne.

Le programme du Parti Républicain, dans le texte

"Des millions d'américains souffrent d'addiction au jeu, un fléau qui peut détruire des familles". Ainsi commence le paragraphe controversé, avant de poursuivre : "Nous soutenons la prohibition des jeux d'argent sur Internet et appelons le Département de la Justice à revoir son interprétation erronée du 'Wire Act', qui pourrait ouvrir la porte aux jeux d'argent sur Internet."

En décembre dernier, le Département de la Justice a en effet changé sa position sur le 'Wire Act', une disposition datant de 1961 qui interdit les paris inter-étatiques. Désormais, le 'Wire Act' s'appliquera uniquement aux paris sportifs. Cette décision avait été considérée comme une grande victoire pour le lobby pro-poker mais tout pourrait être remis en cause si jamais le Parti Républicain ravissait la Maison Blanche aux Démocrates dans quelques mois.

Le syndicat des joueurs de poker a choisi son camp

"Comme nous le savons tous, la décision du Département de la Justice que les Républicains cherchent aujourd'hui à invalider est celle-là même qui a déterminé que le périmètre du 'Wire Act' ne devait pas inclure le poker en ligne", a déclaré mercredi Rich Muny, le Vice-Président de la Poker Player's Alliance en charge des relations avec les joueurs. "Et nous savons tout autant que nos adversaires cherchent à inclure le poker dans les jeux d'argent qu'ils veulent interdire."

Romney, pas à une contradiction près

Le candidat à l'élection présidentielle du "Grand Old Party", Mitt Romney, a déclaré par le passé qu'il s'opposait fermement aux jeux d'argent en ligne en raison des "coûts sociaux de ces activités et de leur potentiel addictif.” On pourrait reprocher à Romney une mémoire un peu sélective : n'a-t-il pas lui-même été surpris par le passé à 'flamber' devant les caméras de télévision ? L'année dernière, durant le débat de la Primaire Républicaine, on l'avait vu lancer un pari à 10.000$ à son adversaire d'alors, Rick Perry.

Finalement, l'explication la plus rationnelle à tout cela pourrait être que Romney tend une oreille attentive aux doléances des contributeurs les plus généreux de sa campagne. En mai dernier, il avait ainsi rencontré coup sur coup Ashton Adelson, le PDG des casinos Sands, et Donald Trump, le propriétaire du Taj Mahal d'Atlantic City. Bien sûr, nous ne connaissons pas la teneur de leurs échanges ; tout juste peut-on rappeler la traditionnelle frilosité des casinotiers en dur à l'égard des jeux d'argent en ligne ; et observer que ces deux-là ont déjà levé plusieurs dizaines de millions de dollars en faveur de la campagne électorale de Mitt Romney...

Télécharger PartyPoker.fr : Bonus 40€ exclusif PokerNews

Mitt Romney veut bannir le poker en ligne aux Etats-Unis 101

PartyPoker.fr offre un bonus instantané exclusif aux joueurs Pokernews : téléchargez Party Poker France, créez un compte, entrez le code bonus FRPN40 et recevez un bonus gratuit de 40€ : 15€ sur votre compte real money et 25€ sur votre compte bonus. Cumulez 200 points sous 15 jours pour libérer sur le compte 'real money' la somme placée sur le compte bonus.

Name Surname
Gwenn Rigal

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus