Sheldon Adelson part en croisade contre les jeux en ligne

Sheldon Adelson lance une croisade contre le jeux en ligne

Sheldon Adelson, principal actionnaire et PDG du groupe Las Vegas Sands Corp., s'est déjà prononcé à plusieurs reprises contre les jeux en ligne qu'il estime bien plus nuisibles que les casinos en dur.

Le Washington Post, dans un article du 18 novembre, nous apprend qu'Adelson, milliardaire et influent, est décidé à faire voter une loi bannissant les jeux en ligne des Etats-Unis.

Les jeux en ligne, un danger pour la société ?

Sheldon Adelson, milliardaire américain, PDG du groupe Las Vegas Sands Corp., aussi connu pour être le promoteur de plusieurs complexes d'hôtels-casinos en Asie et du futur EuroVegas en Espagne est, malgré son rôle dans l'industrie du jeu en live, l'un des plus farouches opposants des jeux en lignes.

En juin 2013, il a pris position contre le jeu en ligne, expliquant que celui-ci posait un risque trop grand pour les personnes les plus vulnérables : "le jeu en ligne expose les jeunes, les personnes âgées et les travailleurs pauvres aux dangers du jeu […] Nous avons déjà vu ces dangers avec les sites de jeux en ligne offshore. […] Au moins, avec les casinos en dur, l'identité d'un individu peut être vérifiée et son comportement surveillé pour s'assurer que rien de grave ne se passe. Le jeu en ligne ne nous permet pas ce type de protection".

Si ces déclarations avaient suscité plusieurs réactions, notamment chez les joueurs de poker, le pire reste à venir si l'on croit l'article du Washington Post du 18 novembre 2013.

Alors que le Nevada et le Delaware ont récemment régulé les jeux en ligne, que l'ouverture du marché est imminente au New Jersey et que des états comme la Californie, la Pennsylvanie, New York et la Floride devraient débattre d'une éventuelle législation dans les années à venir, Sheldon Adelson souhaite que le Congrès américain bannisse les jeux en ligne.

Sheldon Adelson , isolé dans son combat ?

Nous n'avons pas pour habitude de nous battre avec des milliardaires” déclare John Pappas, directeur de la Poker Players Alliance. “Mais dans ce cas, je pense que nous allons gagner parce que des millions d'américains veulent jouer en ligne et s'oppose à cette législation, ainsi que des douzaines d'états qui veulent être libres d'autoriser le jeu comme ils l'entendent”.

Chez les concurrents d'Adelson, le discours est différent : “L'approche de Sheldon mettrait en danger tout ce qu'il veut protéger” explique Jan Jones Blackhurst, vice-président des relations de Caesars Entertainment avec le gouvernement, qui critique l'argument d'Adelson selon lequel une prohibition fédérale des jeux en ligne bloquerait effectivement le marché illégal.

Selon l'article, Adelson aurait déjà commencé à recruter des lobbyistes dans les firmes Patton Boggs etHusch Blackwell, en vue d'influencer les débats législatifs en 2014. Et Adelson a les moyens de financer ses ambitions. En 2012, il avait dépensé plus de 100$ millions pour financer la campagne présidentielle du candidat républicain Mitt Romney - devenant le plus gros donateur de l'histoire.

Selon Tarrance Group, un institut de sondage républicain, sept électeurs sur 10 ont des "sentiments négatifs" à propos des jeux en ligne. Cela empêchera-t-il Adelson de se sentir seul dans son combat ? Qu'il s'agisse de ses amis politique ou de ses concurrents casinotiers, tous semblent favorables aux jeux en ligne. Ainsi, l'un des candidats favori des républicains pour l'élection présidentielle de 2016 n'est autre que Chris Christie, le gouverneur qui a autorisé les jeux en ligne au New Jersey.

Les entreprises concurrentes voient l'initiative d'Adelson comme une menace qu'ils ont l'intention de contrer. "Certains concurrents notent que, le candidat politique choisi l'an dernier par Adelson ayant perdu, le succès n'est pas garanti même avec un compte bancaire qui semble inépuisable" souligne l'article.

Exclusif Pokernews - Freeroll Pokerstars 15 tickets Sunday Special 150.000€ GTD

Sheldon Adelson part en croisade contre les jeux en ligne 101

La salle en ligne Pokerstars propose aux joueurs PokerNews un tournoi gratuit mercredi 04 décembre à 20h00. Quinze tickets de 100€ pour le Sunday Special à 150.000€ garantis seront mis en jeu. téléchargez PokerStars via PokerNews et utilisez le code marketing "FRENCHPOKERNEWS".

Name Surname
Jeremie B.

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus