Quand Mike Caro tape sur les gouvernants et raconte la naissance du gambling

Quand Mike Caro tape sur les gouvernants et raconte la naissance du gambling 0001

Féroce et contestataire, Mike Caro livre une vision très critique de la promulgation des lois sur les jeux d'argent. L'auteur américain nous gratifie d'un conte de son invention pour expliquer comment le gouvernement gère les individualités... et élabore des lois sur les jeux d'argent.

Plus qu'imagé, presque un conte philosophique. Sur son site Poker1.com, Mike Caro, auteur de nombreux livres sur le poker et pionnier de la théorie de la discipline puisqu'il a notamment aidé à rédiger Super System, a republié un article déjà apparu sur le journal Poker Player en 2004. Article qui, à travers une histoire pleine d'humour, n'hésite pas à critiquer très fortement l'interdiction illégitime et autoritaire des jeux d'argent. Mais l'Américain de 70 ans n'est pas réputé pour avoir sa langue dans sa poche.

"C'est un de mes articles favoris. Avec tous les bruits sur le contrôle du jeu, online et dans le monde réel, j'ai pensé qu'il était approprié de partager avec les joueurs de poker qui me lisent. Cette entrée est presque intacte, bien que j'ai changé quelques mots de cette publication ici et là car j'aime bien faire les choses. S'il vous plaît faites attention car jamais personne ne vous a expliqué cette grande vérité sur le jeu", glisse Caro en préambule au récit.

Grand bond dans le temps et petit retour en arrière : Ils sont seulement quatre à peupler la planète Terre. Quatre humains vivant en communauté, les uns préparant un feu, les autres la cuisine. Une vie en groupe qui fonctionne, malgré quelques frictions de temps à autre. Mais nul besoin d'un gouvernement et de lois. Le soir, deux d'entre eux se rendent dans le coin de la cave, leur habitat, afin de gambler pour le plaisir. Les paris se résument par exemple au futur nombre de coups de tonnerre. Le perdant doit effectuer une corvée pour le gagnant.

Un jeu pour lequel se passionneront leurs deux autres acolytes, les femmes du groupe. "Nous n'avons pas vraiment besoin d'un gouvernement et nous nous mettons d'accord sur des règles de vie qui nous permettent un certain confort. Des fois, nous allons nous énerver les uns envers les autres, crier... mais nous réglerons les choses entre nous", indique Caro avant de poursuivre son histoire sur un ton toujours plaisant et plein d'ironie. "Pas d'Oprah ou de soap operas pour stimuler nos esprits. Et cela dure pendant des années. Le jeu devient de plus en plus important pour nous en tant que passe temps".

Un jour, six étrangers débarquent dans la cave. Les quatre humains demeurent stupéfaits avant d'avancer la théorie selon laquelle d'autres personnes existent dans ce monde. "Notez que tout le monde est adulte car le concept d'enfance n'a pas encore été inventé", précise Caro.

Avec le temps, les querelles se multiplient et les conditions de vie se détériorent. Il est temps d’élire un leader. Quelques jours plus tard, surprise, 90 autres humains, dont 40 enfants, rejoignent le groupe de 10, constituant une mini société de 100 personnes. Le chef prend alors la décision d'interdire le jeu aux mineurs, sans qu'aucune contestation n'émane du groupe. "Le leader décrète que le jeu et le gambling ne doit jamais se dérouler devant les enfants, car ils sont trop petit pour comprendre".

Premier meurtre. La communauté comprend rapidement la nécessité d'instaurer des lois pour le bien être de tous. Le vol et le meurtre seront donc punis. Mais un soir, "lors de la nuit la plus sombre de toute l'histoire", le leader ordonne l'interdiction du «gambling», sous la protestation de 50 personnes. La raison ? Le «gambling» n'est pas dans l'intérêt de la communauté, avant la récusation du narrateur, arguant que personne ne force un autre à gambler. Et de continuer à contester contre cette nouvelle loi qui ne ferait que rendre malheureux les gens de cette société. "Comment vous est venue cette idée de croire que vous pouviez nous dire si nous avions l'autorisation de gambler ?" s'interroge l'auteur.

S'en suit un long temps de réflexion. Et un grand silence. Un silence qui s'attarde. "Et les 97 hommes, femmes, enfants qui étaient libres et pas en prison attendent une réponse. Le temps passe. Et encore plus de temps passe. Le silence s'étire [...] et toujours aucune réponse", imagine Mike Caro.

Indécis, le leader s'isole "hors de la grotte et part fumer une cigarette, seul. A son retour, tout le monde s'est endormi". Et plus rien ne changera, plus rien ne sera discuté.

Les deux dernières phrases du conte philosophique de Caro sont alors cinglantes : "Mes amis, je viens juste de vous raconter la réelle histoire de la législation sur les jeux d'argent. Tout ce que vous avez entendu n'est qu'un mensonge".

Lire l'histoire de Mike Caro en Anglais

Name Surname
Gregoire Huvelin avec MS

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus