WSOP : Montury, Pollak, Nassif, Le Floch, Pecheux, Tedeschi... Les Français à suivre

WSOP : Montury, Pollak, Nassif, Le Floch, Pecheux, Tedeschi... Les Français à suivre 0001

Chaque été, les World Series of Poker illuminent le paysage pokeristique mondial. Si 2014 a été marqué par deux victoires françaises (Hugo Pingray et Pierre Milan), l'année 2015 pourrait être une moisson tout aussi prolifique au vue des forces en présence du côté des tricolores. Récapitulatif des espoirs français avant le top départ du festival.

Les WSOP approchent à grands pas. Tradition oblige, l'event réservé aux employés de casinos ouvrira le bal de cette 46e édition des championnats du monde. En 2014, l'Hexagone a d'ailleurs failli connaître son premier champion de l'été sur cette même épreuve après la 4e place d'Olivier Doremus. Pas de quoi décourager les ''Frenchies'', qui ont réussi à faire résonner par deux fois la Marseillaise au beau milieu du Rio, suite aux triomphes d'Hugo Pingray et Pierre Milan. Qui les imitera cette année ? Professionnel, simple amateur, jeune qualifié ?

Jean Montury 

Montury est sans doute le Français le plus en forme du moment, notamment avec sa victoire inoubliable lors de l'European Poker Tour Malta. Au préalable, Jean s'était hissé trois fois en table finale de side event du festival. Inutile de préciser que Montury se trouve en plein goodrun en comptabilisant déjà un total de dix places payées au cours de l'année 2015. Spécialiste des variantes atypiques (Pot Limit Omhaha Hi/Lo – Pot Limit 7 Card Stud), le Nordiste sera à surveiller de très près durant les épreuves proposant ce type de variantes.

''Après cette sortie un peu violente et désagréable au WPT Amsterdam, place au repos jusqu'à mon dernier tournoi avant Las Vegas (BPT Toulouse). Départ le 1er juin avec un gros programme : à commencer par le 3000$ homaha/stud high low le 3 juin, un tournoi que j'apprécie particulièrement. J'espère faire un maximum de places payées et pourquoi pas une TF voir un bracelet", débute Jean. "J'y vais pour consolider ma place au classement 2015. Grosse envie et grosse détermination de perfer au maximum pour remplir les objectifs ! Ces 40 jours au Rio s'annoncent fatigants et surtout passionnants ! Il va falloir compter sur moi pendant les WSOP''.

Benjamin Pollak

Magicdeal est ''clairement motivé à faire de sérieux deep run''. Incontestablement l'un des meilleurs voire le meilleur joueur High Stakes français, Benjamin rivalise avec les plus grands. 'MagicDeal'', joueur d'expérience accumulant près de 2,3 millions de dollars de gains, ''compte bien réajuster les compteurs en 2015'' après n'avoir ''cash qu'un seul event l'an dernier''. Le sponsorisé Everest se trouve actuellement dans un bon mood après une 11e place au PCA 2015, une 4e place à l'EPT Deauville (187 550€) et un statut de runner-up au cours d'un side de l'EPT Malta.

WSOP : Montury, Pollak, Nassif, Le Floch, Pecheux, Tedeschi... Les Français à suivre 101
Gabriel Nassif

Gabriel Nassif

''Yellowhat'' rime généralement avec régularité. Si Gabriel n'a toujours aucun bracelet à son actif, il sort chaque année un peu plus renforcé par son nombre de places payées aux World Series : sept en 2014 dont trois tables finale, quatre en 2013 après avoir chuté à une place de la breloque, cinq en 2012 ou encore six en 2011. Bref, Nassif a ''vraiment hâte d'y être, de jouer tous les jours, de voir [ses] potes, (et de faire plein) les restos.''. D'autant plus que ce ''sera peut être une des dernières années'' où le pro PokerStars y fera ''un été complet". "On a prévu d'avoir des enfants'', dévoile le spécialiste de Magic qui "ne joue pas une tonne en live le reste de l'année".

"J'adore ça les tournois live, surtout aux WSOP où chaque tournoi est énorme, il y a toujours de l'action. Tu sais que si tu sautes, il y a un tournoi le lendemain", poursuit Gabriel avant de préciser son état d'esprit. "J'allais aux WSOP pour la gloire et les titres mais, finir deuxième et troisième m'a fait relativiser l'importance d'un bracelet. Ça se joue à si peu de choses. J'espère bien jouer un maximum et avec un peu de chance, les résultats seront au rendez-vous. Au final, et c'est un peu comme ça que j'ai toujours vu les choses, les World Series c'est comme mes grandes vacances et si je peux gagner de l'argent en plus tant mieux.'' Nul doute que la France pourra compter sur lui, en espérant le voir conquérir le graal du joueur de poker à Las Vegas, le bracelet WSOP.

Nicolas Le Floch : ''J'ai les crocs, je vais tout casser''

Alexandre Reard

Las Vegas n'a pour l'heure pas vraiment réussi à Alexandre, malgré ses 600 000$ de gains en live. Le sponsorisé Poker & Associés a déjà visité deux fois la Mecque du Poker, sans pour autant enregistrer une place payée aux World Series. L'heure est au changement, puisque Alexandre semble déterminer à inverser la tendance. ''Cette année, je vais à Vegas avec un véritable esprit de compétition. Ça fera la 3e fois que j'y vais et les deux premières n'ont vraiment pas été à la hauteur de mes attentes. J'ai donc décidé de préparer Vegas bien en amont. Cela fait 2-3 mois que je travaille mon jeu différemment, en regardant des vidéos sur plusieurs sites, environ deux heures par jour, 3 à 4 fois par semaine.''

''Je me suis aussi mis à jouer en cash game online. Je me prépare physiquement depuis plusieurs mois car je pense que c'est primordial pour son bien-être et pour réussir dans ce type de tournoi "marathon" que sont ces WSOP. J'espère comme beaucoup réussir à atteindre une TF et pourquoi aller chercher un bracelet'', explique le Francilien.
Alexandre s'est qualifié au Main Event grâce à la victoire collective de son équipe lors du King5 2015 organisé par Winamax. De son côté, son coéquipier Laurent Polito laisse encore planer le douter sur sa venue malgré sa qualification.

Erwann Pécheux

''L'objectif est clairement un bracelet !''. Erwann pose les bases. Le joueur PMU Poker est déterminé à améliorer son bilan 2014 de 10 places payées.

En confiance depuis trois ans et son arrivée sur le circuit, Erwann n'a cessé de multiplier les résultats. En 2015, il a notamment terminé une nouvelle fois sur le podium du WPT National Bruxelles. ''J'arriverai a Vegas le 1er juin, donc j'ai six semaines pour me donner toute les chances de faire mieux que l'année dernière'', termine le joueur désormais résident à Prague. Réponse dans quelques semaines.

Paul-François Tedeschi

Un voyage ''plus light que les autres années'', nous raconte Paul-François. Le membre de l'équipe de France Global Poker Masters a déjà rallié huit fois l'argent depuis le premier janvier, faisant de lui l'un des Français à ne pas sous-estimer. Concernant son programme, l'amateur Tedeschi n'en a pas prévu un de ''précis'', tant sur la durée de son séjour que sur les événements qu'il disputera.

WSOP : Montury, Pollak, Nassif, Le Floch, Pecheux, Tedeschi... Les Français à suivre 102
Paul-François Tedeschi

Nicolas Le Floch

''J'ai les crocs, je vais tout casser. Je fais un ITM sur deux à Vegas, c'est sûr.''. Il est chaud le ''Choco'', c'est le moins que l'on puise dire ! Trente-cinquième du Main Event en 2013, pour un chèque de 229 000$, Nicolas Le Floch est actuellement sur une bonne lancée notamment après sa cinquième place au BPT Nice. Régulier et sérieux, Le Floch dispose de tous les atouts pour deeprun une épreuve des World Series.

Outre cette première brochette de tricolores, nombreux sont les professionnels à disposer du talent nécessaire pour rapporter un bracelet à la maison. On peut notamment citer les joueurs de la Team Winamax qui feront un volume plutôt important et tenteront d'imiter le plus français des belges, Davidi Kitai : Sylvain Loosli, Guillaume Diaz, Ludovic Riehl mais aussi Adrien Guyon, qui disputera ses premiers WSOP sous les couleurs de l'opérateur. Membres de la Team Pro PMU, Damien Lhommeau et Brian Benhamou ont eux aussi une bonne expérience de Las Vegas et des championnats du monde. Ils pourraient claquer la performance que tous les fans tricolores attendent !

Difficile d'occulter Fabrice Soulier.Déjà vainqueur d'un bracelet en 2011, ''Fabsoul'' ne rêve que d'une deuxième breloque pour rattraper Roger Hairabedian. Joueur de live et compétiteur dans l'âme, David Susigan, récent vainqueur du High Roller des France Poker Series Monte-Carlo, qui s’attelle à travailler durement son jeu et encore plus son mental, ira lui aussi à Las Vegas avec des ambitions. A moins que Nicolas Cardyn ne mettent tout le monde d'accord ? Sans oublier les dizaines de qualifiés et les passionnés qui se rendent dans le désert du Nevada, capables du meilleur pour le clan bleu, blanc, rouge !

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus