WSOP 2018
2018 World Series of Poker

Robert Mizrachi remporte son 4e bracelet WSOP, David Benyamine 6e du WSOP #3 7-Card Stud 10.000$

Robert Mizrachi remporte son 4e bracelet WSOP, David Benyamine 6e du WSOP #3 7-Card Stud... 0001
Partagez moi
  • 4e victoire aux WSOP et troisième victoire en 3 ans pour Robert Mizrachi qui remporte l'Event #3 7-Card Stud Championship à 10000$ l'entrée devant un field de folie. David Benyamine finit 6e.

Chicpleader à l'entame de la 3e journée de compétition, Robert Mizrachi remporte son 4e bracelet à l'occasion de l'Event #3 7-Card Stud Championship à 10.000$ l'entrée. Le joueur Américain gagne une breloque aux WSOP pour la 3e année consécutive et entre dans un club très fermé !

Robert Mizrachi rejoint Doyle Brunson, Johnny Moss, Allen Cunningham, Matt Matros et son frère Michael dans cette équipe de renom. Brunson détient seul le record avec 5 années consécutives avec une victoire aux WSOP (1976-1980) ! Le pro de Floride encaisse 242 662$ pour son succès devant un field de 87 joueurs composé des meilleurs réprésentant d'une discipline historique du poker. Ce tournoi de Seven Card Stud est présent au programme depuis 1973 et la liste de ses vainqueurs est un vértiable who's who du poker.

Robert Mizrachi signe son 40e cash WSOP à l'occasion de sa victoire sur son compatriote Matt Grapenthien, qui avait lui gagné ce tournoi en 2014. Mizrachi a désormais disputé 13 finales pour 4 victoires et cumulé plus de 2,5 millions de dollars de gains sur les WSOP.

"Matt est un grand joueur. [...] Je suis resté concentré et j'ai joué mon jeu, cela part toujours de là", a conclu le champion avant de parler du Player's Championship à 50.000$, son prochain objectif et un tournoi remporté deux fois déjà par son frère Michael. "C'est le tournoi le plus prestigieux du monde et nous en avons deux dans la famille. Mais bien sûr, tout le monde veut aussi gagner le Main Event".

L'édition 2016 du tournoi a rassemblé 87 joueurs, soit 4 entrants de moins que l'an passé, pour un prizepool de 817 800$ partagé en 14 places payées. Bill Chen, Calvin Anderson, Rod Pardey, Adam Friedman, Stephen Chidwick, Adam Owen, Jeffrey Lisandro et Felipe Ramos ont fait l'argent avant de sauter au Jour 2.

Vainqueur de l'édition 2009, Freddy Ellis (84 ans) était le plus âgé des participants d'un tournoi qui aura été marqué par la présence de Chris Ferguson, absent des WSOP depuis 2010.

Robert Mizrachi remporte son 4e bracelet WSOP, David Benyamine 6e du WSOP #3 7-Card Stud... 101

"C'est une victoire excitante car c'est un jeu prestigieux. [...] Ce jeu existe depuis très longtemps, c'est très satisfaisant de remporter un tournoi si prestigieux", s'est réjouit le vainqueur qui a conclu face à field ultra relevé.

Steve Weiss, un regular des cash-game hautes limites du Bellagio et du Mirage depuis 20 ans, étaient l'unique rescapé à 10 left à ne jamais avoir gagné aux WSOP. Il se classe finalement 5e pour un gain de 53 012$. Les 9 autres survivants se partageaient 17 succès sur le festival le plus prestigieux de la planète !

Dans la nuit de lundi à mardi, la partie a repris avec 6 survivants. David Benyamine s'est rappelé à notre bon souvenir en se hissant en Table Finale. Le Français a été la première victime du Jour 3. Rapidement éliminé, celui qui habite dans le Nevada empoche 39 611$ pour son 27e cash sur les WSOP.

Considéré pendant des années comme le meilleur joueur de Stud de la planète, Ted Forrest a cru à une 7e victoire aux WSOP. Eliminé en 4e position après avoir trouvé brelan d'as à la 4e carte, Robert Mizrachi trouvera une couleur à la 6e, il se consolera avec 72 971$.

La déforestation de Ted a laissé le trio composé de Mizrachi, George Danzer et Matt Grapenthien se battre pour l'or et la gloire. Les trois hommes ont cru alternativement avoir mis la main sur la gagne mais George Danzer a semblé être privé de carte après s'être emparé de la tête. L'Allemand installé en Autriche n'a pas gagné un coup dans les 45 minutes menant à sa sortie. Il s'incline finalement en 3e position pour un gain à 6 chiffres.

Avec 30 blindes contre 23 à son adversaire, Robert Mizrachi semblait sur le bon chemin. Le duel durera presque 3 heures ! Revenu d'un déficit en jetons de 4 contre 1 il y a deux ans lors de sa victoire contre Todd Brunson, Grapenthien n'a jamais rien lâché. Lui et Mizrachi se sont échangés la première place à plusieurs reprises. Avant que les dieux du poker ne choisissent le clan Mizrachi. Comme souvent !

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus