EN DIRECT
PokerStars Championship Barcelona

Poker et Santé (VII) – Le sommeil

Poker et Santé (VII) – Le sommeil 0001

Avez vous déjà remarqué qu'il n'y a pas d'horloge dans les casinos ? C'est parce qu'ils ne veulent pas que vous sachiez qu'il est bien plus tard que l'heure à laquelle vous vous couchez d'habitude. La vie d'un joueur de poker est traditionnellement nocturne, pourtant le poker online a modifiée cette situation (sauf si vous voulez jouer dans les plus gros tournois online). Les tournois durent souvent jusque tôt le matin et les meilleurs « cash games » ne s'arrêtent pas avant que la plupart des joueurs ne tombent de fatigue.

De mauvaises habitudes de sommeil sont-elles inévitables si vous voulez jouer au poker ? Et bien, non ! Un bon sommeil est non seulement important pour le joueur de poker mais cela pourrait aussi être votre arme secrète à la table.

20% des personnes ne dorment pas assez chaque nuit selon une étude récente menée en Grande Bretagne. La plupart des adultes ont besoin de 7 à 8 heures de sommeil par nuit, bien que certains n'aient besoin que de 5 heures (moi par exemple) et d'autres au contraire de 10 heures (ma femme par exemple) – vous aurez probablement une bonne idée de votre propre cas sur cette échelle.

Le cerveau humain contient une structure connue sous le nom de "cortex préfrontal" : c'est la partie du cerveau qui recueille l'information provenant de nos sens et l'intègre sous forme de nos mémoire, émotion et processus cognitif – autrement dit la pensée.

Lorsque vous êtes éveillés depuis longtemps, votre cortex préfrontal métabolise le glucose beaucoup plus lentement, faisant une pause pour la nuit. Vous disposez de moins de flexibilité émotionnelle et votre jugement tout comme votre temps de réaction diminuent. Vous êtes dans un état d'esprit néanderthalien – et c'est là que vous commencez à faire des mises ridicules à la table de poker.

Les casinos prospèrent aux petites heures du matin, car tout le monde a perdu sa capacité de miser de façon responsable, car l'association entre le jeu et l'importance de l'argent semble disparaitre. Donc jouer au poker, alors que vous devriez dormir, vous laisse dans une situation difficile. Vous jouerez d'une façon bien plus moins serré que d'habitude. Vous suivrez des mises sans y réfléchir et relancerez, plein d'ennui, avec un As high.

Non seulement vous jouerez lâche, mais le manque de sommeil rendra aussi bien plus difficile le fait de cacher vos émotions. Quand vous serez « on tilt » après un mauvais coup, cela se verra bien plus, et vos adversaires s'en apercevront et s'en serviront à leur avantage.

Il est très important de "faire" de bonnes nuits de sommeil le jour qui précède une grosse session. Et si possible, restez au lit aussi longtemps que possible. Si vous pouvez dormir jusqu'à midi lorsque tout le monde se lève à 7h pour aller travailler, vous avez alors un avantage de 5h sur eux pour la période durant laquelle votre cerveau fonctionne à 100%. Plus encore, la fatigue est le moyen que votre corps utilise pour vous prévenir que vous devriez arrêter – donc arrêtez votre journée si vous êtes fatigués (particulièrement si vous perdez) et si vous êtes en tournoi, c'est le moment de boire un café, ce qui contrera l'effet pendant un moment.

Jouer avec le quota maximal de repos est vital pour arrêter de perdre votre argent. Dans le même temps, jouer lorsque vos adversaires n'ont pas eu leur quota maximal de repos est potentiellement très profitable.

J'ai pris l'habitude de me lever à 6h du matin (en Angleterre) pour jouer en « cash games » sur internet, sachant qu'il est 1h a New York et 10h à LA. Je me douche après une bonne nuit de sommeil, je prends un petit déjeuner léger et une tasse de thé – Je suis prêt à y aller. Mes amis de l'autre côté de l'Atlantique constitueront plus de 75% des joueurs, particulièrement à cette heure, et la plupart d'entre eux seront très fatigués, songeant à aller au lit, peut être saouls ou "stone". Je serais relaxé, concentré et émotionnellement détaché, le moment idéal pour jouer contre des joueurs qui ne devraient plus jouer.

Il est très profitable de jouer en « cash games » à cette heure. La moyenne des pots et le pourcentage de joueurs qui voient un flop sont considérables, largement plus importants que 8h auparavant, c'est à dire l'heure à laquelle je suis allé me coucher. Quand vous rejoignez ces parties, observez-les pendant un moment. La plupart du temps, les joueurs font de très mauvais « call » et mettent tout leur argent avec des mains que des joueurs jouent tardivement dans un tournoi. Si je vois des « all in » avant le flop pendant des heures normales, je m'attends à voir des As ou des Rois, mais à trois heures du matin, ne soyez pas surpris de voir As-Valet ou une paire de six. Ne bluffez pas dans ces parties, attendez d'avoir de grosses mains et piégez vos adversaires ou « limpez » avec des mains spéculatives et attendez de toucher un brelan ou une couleur contre un néanderthalien qui ne sait pas jeter une paire moyenne.

Le sommeil est aussi important que n'importe quoi d'autre à la table de poker ; particulièrement pour le joueur de « cash games » qui peut et devrait choisir le moment de jouer. Avoir vos 8 heures par jour de sommiel est non seulement vital, mais cela permet aussi de repérer quand un autre joueur à la table est fatigué. Il peut être votre passeport pour le profit. Si une partie est trop interessante pour la laisser de côté ou si vous jouez vraiment bien, prenez un café et continuez quand vous êtes fatigués, mais si vous ne gagnez pas ou bien si votre concentration a tendance à s'échapper, partez et allez vous coucher.

Je vous promets que le poker sera encore là demain.

NDR: ne vous endormez pas ! rendez-vous sur le site PokerProForAYear et réservez votre place sur le circuit professionnel en 2008 !

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?