Poker : comment détecter un fish ?

How to Spot a Beginner at the Poker Table

”Si vous n'arrivez pas à repérer le fish à une table en une demi-heure, c'est que le fish c'est vous"

Le célèbre adage de Matt Damon dans Rounders est maintenant connu de la majorité des joueurs et répété inlassablement autour des tapis verts. Si cette théorie s'avère souvent d'une justesse imparable comment reconnait-on un fish ou plus exactement un [sucker] pour reprendre l'expression exacte ?

On peut recenser différentes catégories, avec deux qui vont nous intéresser en particulier dans cet article : le débutant "récréatif" et le débutant "compétent".

Commençons par le débutant compétent ou sérieux. Il se reconnait facilement, vous étiez peut-être celui-ci quelques années plus tôt. Il joue comme le recommande les premiers chapitres des livres sur le poker, avec un range de mains d'ouverture solide, des sizings constants, reste extrêmement concentré et ne semble pas très à l'aise à table.

Malgré cette inexpérience, vous pourriez être tenté de classer ce type de joueur comme étant relativement décent. Oui et non ! Tout d'abord parce qu'il a un range de sélection de mains trop serré et lorsqu'il mise c'est généralement pour value. Ce sérieux le rend finalement et paradoxalement plus facile à jouer que d'autres joueurs faibles.

Contre ce genre de joueur, la stratégie de base est simple, s'il mise et que vous n'avez pas une main forte vous vous couchez. S'il checke, vous misez. Évidemment les choses ne sont pas toujours aussi simples, mais c'est déjà une bonne base de départ contre un débutant solide.

Parlons maintenant des débutants récréatifs, le type d'adversaire qui vous sort "alors une flush bat la quinte ?" ou encore "pfff, je savais qu'il fallait que je joue mon {9-}{3-}, je faisais full" est aisément repérable tant c'est une caricature, mais ils sont finalement assez rares.

Malheureusement les "suckers" chers à Matt Damon n'ont pas toujours la délicatesse de se dévoiler aussi facilement. Il existe néanmoins d'autres comportements aussi révélateurs, notamment pour une catégorie particulièrement intéressante : les vrais fishs qui jouent toutes les mains ! Un joueur qui ne peut s'empêcher de montrer ses belles mains ou à l'inverse dévoiler ses bluffs ou encore celui qui a peur de se faire craquer sa main et mise beaucoup trop cher pour la "protéger", sont des cibles de premier choix.

Stratégie : Comment battre un joueur débutant au poker

Will Shillibier a récemment été confronté à ce type de joueurs dans un tournoi. Sur des blinds 100/200, il a limpé comme la dynamique de la table l'y incitait avec {5-}{5-} en étant UTG. Un joueur deux places après lui a min-raise à 400. Une relance émanant d'un débutant qui a immédiatement attiré l'attention de Will. Deux autres joueurs ont payé et il a donc rajouté les 200 manquant.

Le flop est tombé avec un {a-} et aucun {5-}. Will a checké, le relanceur initial a envoyé un conséquent 1 500, incitant tout le monde à folder sans hésitation. Pour avoir le cœur net sur sa lecture, Will a lancé "montre-nous ton as-valet" et le débutant a alors retourné une prévisible paire d'as !

Cet exemple illustre nos propos précédents ; tout d'abord les débutants ont du mal à s'empêcher de montrer leurs fortes mains et ensuite ils ont tendance à faire de consistants overbets pour protéger leur gros jeu de peur d’être battus au lieu d'essayer de rentabiliser ces mains trop rares. Une crainte reconnue à posteriori par l'adversaire de Will Shillibier.

Jouer contre ce type de joueurs nécessite une stratégie similaire à celle contre leurs homologues "compétents". Soyez patient et attendez une main forte pour exploiter leur faiblesse. Lorsque vous aurez touché un gros jeu, par exemple un brelan floppé, vous pourrez alors les délester d'une importante partie de leurs tapis, ce type de joueurs étant généralement incapable de coucher une bonne main.

Vous rencontrerez aussi des joueurs qui oscillent entre "compétents" et "récréatifs". Souvent des débutants qui tentent de mieux jouer, ils ont lu un livre ou quelques articles ou tout simplement en ont marre de perdre. Mais le naturel a tendance à revenir au galop. Pour maîtriser une stratégie avancée, il faut de la patience et de la discipline, deux qualités qui vont immanquablement finir par faire défaut à un débutant à tendance récréative. Une trop longue période à se coucher encore et toujours ou un mauvais coup perdu et notre "pigeon" va se remettre à élargir son jeu.

Vous aurez donc à adapter votre stratégie contre ce type d'adversaires, en resserrant votre jeu quand ils jouent loose et en passant à l'action quand ils jouent (trop) tight. Il sera de toutes façons indispensable d'être attentif, à la fois pour repérer à quel type de "sucker" vous avez à faire, quelles sont ses caractéristiques et de quelle manière son comportement évolue. Une fois ce travail de détection et d'analyse effectué, il sera temps de passer à l'action.

Rappelez-vous néanmoins que tout le monde à été débutant et que certains ont la capacité à progresser rapidement. Ne restez donc pas fixé sur une première impression au risque de devenir vous même le fish à la table...

Partagez moi
  • Quelques réflexions très utiles... pour ne pas être le fish à la table

Name Surname
Will Shillibier
Name Surname
David Poulenard

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus