C'est suité c'est payé ! Bien jouer ses cartes assorties au poker

The Real Value of Being Suited in No-Limit Hold’em
Partagez moi
  • Quelle stratégie avec une mains assortie ? Comment optimiser son jeu avec deux cartes de même couleur ? Nos Tips.

“Mais c'était assorti !”

On a tous entendu un nombre incalculable de fois cette excuse en découvrant la main d'une insigne faiblesse avec laquelle un joueur s'est retrouvé dans un coup. Recevoir deux cartes de même couleur incite souvent de nombreux joueurs récréatifs à investir de l'argent sans se soucier du fait que ces cartes sont mauvaises, pas connectées ou encore d'autres facteurs comme le fait d'être hors de position.

Mais quelle est la valeur réelle d'une main assortie au No-Limit Hold'em ? C'est un débat qui oppose de nombreux joueurs - y compris des pros reconnus - certains mettant en avant l'importance d'une main assortie, d'autres la relativisant.

Un peu de mathématiques

Il y a 1 326 différentes mains de départ au hold'em. Vous aurez une pocket paire une fois toutes les 17 mains, une main composée de deux cartes dépareillées 12 fois sur 17 et donc deux cartes assorties 4 fois toutes les 17 mains, soit approximativement une fois sur 4.

Il arrive fréquemment au NLHE que le fait d'être "suited" encourage un joueur à jouer une main avec laquelle il n'aurait pas investi d'argent autrement. Imaginons que le cutoff ait relancé, le bouton payé, le joueur de petite blinde se soit couché laissant celui de grosse blind avec {q-Spades}{8-Spades}. Le joueur aurait peut être jeté une main comme {q-Diamonds}{8-Clubs}, mais le fait d'être assorti va l'encourager à défendre.

Est-ce le bon choix ?

{Q-}{8-}-dépareillés est une pauvre main de départ quelques soient les circonstances surtout hors de position. Trouver un {8-} ou une {q-} n'est pas une garantie surtout avec un aussi faible kicker. Vous flopperez deux paires une fois sur 48 et un brelan une fois sur 73. Et même si vous touchez votre quinte avec un flop unique {J-}{10-}{9-}, vous n'aures pas les nuts.

En d'autres termes, il y a très peu de flops intéressants à espérer avec une telle main. Mais est-ce que {q-Spades}{8-Spades} est réellement meilleur ?

Les calculateurs de cotes indiquent que {q-Spades}{8-Spades} aura des performances plus élevées de 2,5% par rapport à {q-Diamonds}{8-Clubs} contre une main aléatoire, ce qui relativise la force d'une main assortie...

Bien sûr un flop exclusivement à pique sera parfait, mais c'est quelque chose qui ne surviendra qu'une fois toutes les 118 mains. Un flop avec deux piques serait intéressant aussi, en offrant un tirage couleur, mais ça n'arrivera qu'une fois sur 8, soit l'équivalent de flopper un brelan avec une paire en mains. Et ensuite il faudra toucher sa flush, avec des chances à peine supérieures à 1 sur 3.

Toutes ces données mises à bout, cela vous donnera une infime chance de monter une flush et ceci à condition d'avoir pu voir les 5 cartes communes. Les probabilités de réussir une quinte ventrale à la rivière sont tout simplement plus élevées.

Le fait d'avoir une main "suited" n'est donc pas si intéressant. En réalité le véritable intérêt d'avoir une main assortie au NLHE dépasse la simple prise en compte des probabilités de réussir une couleur.

L'intérêt d'une main assortie

Flopper un tirage flush vous offre aussi la possibilité de remporter le pot sans avoir à montrer vos cartes. Imaginons qu'avec votre {q-Spades}{8-Spades} vous trouviez un flop {k-Diamonds}{j-Spades}{7-Spades} et que vous relanciez votre adversaire. Il va vous positionner sur des mains incluant deux piques évidemment, mais aussi des rois, valets, sept, tirages quinte, voire des mains combinant plusieurs possibilités.

Ou disons que vous avez {k-Diamonds}{q-Diamonds} sur un flop {9-Spades}{7-Diamonds}{4-Diamonds} ; avec un {k-}{q-} dépareillés il ne sera pas difficile d'abandonner le coup sur un continuation-bet adverse. Mais avec les carreaux vous allez continuer et peut-être l'emporter avec un carreau ou une de vos deux overcards.

Et lorsque vous toucherez votre flush, le pot sera souvent conséquent. Comme pour un brelan floppé, faire une couleur est souvent synonyme de gains substantiels !

Mais à la différence du set mining, le "flush mining" peut se révéler hasardeux et coûteux. Quand vous ne réussissez pas à obtenir votre brelan avec votre paire de cinq, il est généralement aisé de jeter votre main au muck. Mais pour beaucoup de joueur il est très difficile d'abandonner un tirage flush et lorsque celle-ci ne monte pas le coup peut se révéler extrêmement onéreux.

Des risques qui doivent dissuader de jouer des mains comme {10-Spades}{2-Spades} ou {8-Spades}{3-Spades}, avec de telles mains on espère seulement toucher une couleur ou au minimum un tirage pour tenter de l'emporter avec un semi-bluff ou toucher la carte espérée. Le problème étant qu'avec de telles mains, le risque de se retrouver confrontée à une couleur supérieure est bien réel.

Néanmoins avec deux broadways ou des cartes connectées comme {k-Spades}{j-Spades} ou {8-Spades}{7-Spades} - des mains qui peuvent l'emporter sans avoir besoin de toucher une couleur - l'intérêt d'être "suited" dépasse les 2,5% de possibilités supplémentaires évoqués précédemment.

En conclusion, ne jouez pas n'importe quelle main sous le prétexte qu'elle est assortie, mais ne sous estimez pas à l'opposé la force que confère à une main intéressante le fait d'être en plus "suited".

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus