888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Ego : Je ne suis pas un héros

Correcting Common Poker Mistakes: Dealing with Ego
Partagez moi
  • Ne laissez pas la perception que les autres ont de vos actions obscurcir votre jugement et vous éloigner de votre A-Game...

Il y a quelques jours j'identifiais avec vous 10 erreurs classiques chez les joueurs débutants et/ou perdants. Faire l'erreur de laisser son ego prendre le dessus à la table et l'empêcher de mener une réflexion logique est un problème qui affecte les nouveaux joueurs comme ceux qui ont une tonne d'expérience... nous allons donc tenter de corriger ce qui peut devenir un lourd handicap.

Commençons par une belle histoire. Nous sommes dans un cash-game en Stud aux blindes 10-20$ et je me retrouve impliqué dans une main face au joueur le plus agressif de la table.

Juste avant le début de la main, ce dernier avait une fois de plus insulté la table et notre niveau de jeu tout en reprochant au dealer de ne pas lui donner de meilleures mains. Sans oublier qu'il avait reproché à ses adversaires de toucher leur carte à de nombreuses... bref ce monsieur n'était pas un gentleman. Tout cela allait bien avec son style de jeu loose-agressif très porté sur les mises successives et une propension à ne jamais folder.

Nous nous retrouvons donc en duel sur le premier round de mise - lui avec un {a-} en carte visible et moi avec un {4-} mais aussi {k-}{k-} en cartes cachées. J'améliore directement en brelan de rois, complètement invisible, tandis qu'il frappe un {a-}.

Sur le dernier round de mise, il envoie un bet et je relance en pensant qu'il surjoue une main comme deux paires. Mais mon ami me relance à nouveau et je prends l'option défensive en payant simplement. J'avais la meilleure main avec mon brelan et je remporte un pot assez conséquent pour cette partie.

Au moment où je collecte les jetons, il lâche un , "Tu as gagné la main mais jamais tu ne me feras reculer" ! Pour lui, il est plus important de sauver la face et de monter l'apparence de la confiance que de jouer un poker gagnant. Vous aurez de la chance si vous croisez ce genre de profil très souvent lors de vos parties... et ne rentrez pas dans une guerre d'egos.

Dans cette anecdote, il est facile de juger négativement les actions du maniaque et sa propension à miser une fois de plus pour satisfaire son ego qui le pousse à ne jamais abandonner un coup. Mais que faire si vous vous reconnaissez, un petit peu ou beaucoup, dans ce comportement ?

Ne filez pas directement chez votre psy si vous avez du mal à contrôler vos pulsions et votre ego, j'ai quelques techniques concrètes pour éviter de saboter votre A-Game.

1. Obligez-vous à jouer au mieux avant chaque session

Essayez de prendre quelques minutes avec vous-même avant de plonger dans l'arène. Passez un contrat avec vous-même et obligez-vous à jouer au mieux, quoi que les autres joueurs puissent penser de vos actions.
Affirmez vos intentions, cela peut vous aidez à solidifier votre jeu au moment où les émotions arriveront.

2. Améliorez-vous encore et toujours

Plus votre arsenal stratégique est au point, plus votre confiance en vos qualités sera décuplée. Travaillez votre jeu et votre inclinaison à choisir un moove satisfaisant pour l'ego mais destructeur pour la bankroll diminuera.

3. Quelle est la valeur relative de votre image à la table ?

Quel est la chose la plus importante pour vous... ce que vos adversaires pensent de vous ou votre capacité à prendre de bonnes décisions et à être un joueur gagnant ? Il peut être tentant de faire une action pour satisfaire la galerie et de gagner de l'argent en même temps mais si vous deviez choisir, préféreriez-vous être le mec cool ou celui qui s'en tire bien au poker ? Vous ne pouvez choisir qu'une seule réponse...

4. Quelles sont les motivations de mes adversaires

Si l'opinion de vos adversaires est très importante pour vous et que vous ne pouvez pas passer au dessus de ça, pensez à ce qui est au centre de leur attention aussi. Leur intérêt fixe leur ligne de conduite, ils s'intéressent plus à leur profit et leur perte qu'aux vôtres.
Vous voulez vraiment impressionner les gens contre qui vous jouez ? Prenez leur argent et ne vous lancez pas dans le concours du plus gros bluff de la soirée, faites ce que vous savez faire, cela les impressionnera probablement plus...

5. Gardez une trace de vos résultats

Un truc simple qui vous permettra de vous obligez à jouer votre meilleur jeu c'est de faire un bilan financier. Cela vous permettra d'oublier votre réputation imaginaire auprès de vos adversaires et surtout de faire attention à la substance plutôt qu'au style.
Terminé de faire le gars brillant mais incontrôlable, place aux bonnes décisions stratégiques qui vous font gagner. Le fait de voir ce que vous valez financièrement parlant vous permettra de gagner un peu plus, ou de perdre moins vite grâce à une nouvelle discipline.

Noter ses résultats permet de se rendre compte de l'importance de jouer correctement le plus souvent possible.

Je ne suggère pas que les bons joueurs n'ont pas un ego fort. Loin de là. Il faut beaucoup de confiance en soi pour s'accrocher à la bonne décision qui découle d'une réflexion et d'un apprentissage... surtout quand le ridicule ou le jugement des autres entre en jeu dans une situation donnée.

Une des clés d'un poker gagnant consiste à reconnaître que la meilleure manière de servir ses propres intérêts, et donc votre ego, c'est ce faire le serment de jouer avec constance et méthode plutôt qu'avec style.

Ashley Adams joue depuis 50 ans et écrit sur le poker depuis 2000. Il a rédigé les livres Winning 7-Card Stud (Kensington 2003) et Winning No-Limit Hold'em (Lighthouse 2012) et dirige l'émission House of Cards.

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus

LE CHOIX DE POKERNEWS

Les 10 erreurs des joueurs perdants Les 10 erreurs des joueurs perdants