Ils ne bluffent jamais... et vous continuez à payer!

They're Not Bluffing, So Stop Calling
Partagez moi
  • La plupart des joueurs ont peur d'être victime d'un bluff. Une notion à prendre en compte pour gagner plus!

Le Bluff existait bien avant les cartes... dès votre naissance votre maman vous en a passé des tonnes. Le poker est juste un jeu centré autour du bluff mais il n'en est qu'une dimension parmi d'autres.

L'objectif est de se montrer plus puissant qu'on ne l'est réellement... les animaux, la nature et les humains ont perfectionné cet art depuis des millénaires. En conséquence les débutants focus souvent sur l'idée du bluff, cette possibilité de pouvoir miser une tonne de jetons quand on n'a rien.

Avant même de connaître les règles et l'ordre des combinaisons, un novice voudra toujours commencer par apprendre à bluffer. Une obsession. Pour ma part je me souviens avec délice d'une main jouée alors que j'apprenais le jeu à des nouveaux élèves.

Une dame à fait tapis (elle avait de manière presque évidente une main forte) et son adversaire a payé dans la seconde avec hauteur {7-}! "Pourquoi as-tu fait cela?" me suis-je entendu dire dans une voix la plus neutre possible. "Je bluffais" m'a-t-elle répondu!

D'autres élèves glissent eux dans la paranoïa la plus complète, ils sont persuadés d'être bluffés en permanence. Quand je décris des scénarios où il va falloir folder sagement, la réponse fuse: "Mais, et s'il était en train de bluffer?"

Je parlais de ce comportement avec un pote du poker qui est aussi une psychiatre dans la vraie vie. Elle m'a parlé de "la peur de perdre" et j'ai donc interprété avec le contexte. Certains joueurs ont peur de perdre un pot qui devrait 'logiquement' leur revenir.

Avec un peu de recul, mon expérience me fait dire que les joueurs bluffent moins qu'ils ne le devraient. Ce que je veux dire c'est que celui qui mise en bluff avec une fréquence inexploitable automatiquement (vous ne pouvez pas fold ou call à chaque fois, ndlr) est sur le bon chemin.

Pour en revenir aux cartes et au bluff, oui cela vous coûtera probablement occasionnellement des jetons supplémentaires. Si vous ne bluffez jamais, vous ne perdrez jamais des jetons en bluffant! Donc pour de nombreux joueurs la peur de perdre en bluff est plus importante que la joie de potentiellement gagner un pot "non-mérité" avec un mensonge. Certaines personnes jouent pour perdre moins et non pas pour gagner plus... mon amie psy m'a confirmé que "la peur de perdre est une force très puissante".

Quelles sont donc les implications de ces constatations pour une partie de poker?

1. Vos adversaires bluffent moins que ce que vous le pensez

Il y a des exceptions, surtout aux plus petites limites, mais en général vos opposants bluffent moins que ce que le voudrait la théorie des jeux. L'implication théorique de cette constatation c'est que vous ne devriez jamais call si vous ne battez pas la main qu'ils représentent.

Avant d'avoir la preuve du contraire, dites-vous que de grosses mises (particulièrement au turn et à la rivière) représentent la vérité... et foldez vos mains marginales

2. Exploitez sans pitié la peur d'être bluffé de vos adversaires

Il y a quelques jours je jouais en No Limit aux blindes 2-3$ et j'ai trouvé le jeu max à la rivière. J'ai misé 100$ dans 65$... et je me suis fait snap-call par mon adversaire qui avait Top Paire et ne parlait depuis une heure que des potentiels bluffs que chaque joueur de la table pouvait potentiellement faire.

J'ai tablé ma couleur et pendant que le dealer me poussait le pot ma victime a lâché un "je pensais que tu représentais la flush". Dans ma tête je me disais "oui, je représentais la couleur car c'est ce que j'avais" mais je n'ai rien dit et j'ai encaissé l'argent.

Dans le même genre d'idée, il va falloir réussir à trouver une mise de valorisation alors que la 'sagesse populaire' suggère qu'aucune main moins bonne ne payera. Pour utiliser un exemple familier, vous allez souvent pouvoir miser trois fois avec Top Paire Top Kicker ou une overpaire... et vous serez surpris de voir les mains faibles qui vont call flop, turn et rivière. Ne checkez pas juste car VOUS ne payeriez pas une troisième mise, donnez une chance à votre adversaire de vous attrapez en bluff!

Dernier bénéfice d'une mise de valorisation un peu ambitieuse... dans le cas ou votre adversaire passe. La peur de s'être fait bluffer peut s'insinuer en lui donc ne dévoilez pas que vous aviez une bonne main, laissez le cuire et n'oubliez pas de valoriser la prochaine rivière contre lui. Vilain pourrait bien payer encore plus light!

3. N'essayez pas de bluff quand votre adversaire montre qu'il joue en value

Faire une belle main en Texas hold'em n'est pas si facile. Quand quelqu'un en a une, il va avoir du mal à s'en défaire. Il ne va pas forcément prêter attention à vos messages donc évitez d'engager vos jetons dans un quitte ou double contre le mauvais adversaire.

Quand on débute, la thèse du 'Il ne bluffent pas si souvent que cela' est parfois dure à comprendre et c'est logique puisque les médias pointent leur loupe grossissante sur le bluff de l'année avec {7-}{2-}. Déjà ce sont souvent des joueurs avancés qui bluffent d'autres joueurs avancés, des joueurs qui ont étudié les mathématiques du jeu avec précision... et pas souvent des victimes basiques qui ignorent le bouton fold.

Si vous faites des calls en pensant que votre adversaire bluffe une fois sur trois et qu'il ne bluffe en réalité que 10% du temps... vous perdez de l'argent.

Continuez à étudier le jeu et la technique des champions mais n'oubliez pas que le poker ne vous pardonnera pas d'utiliser des stratégies avancées contre des adversaires à la technique incertaine...

TLee Jones peut vous donner de très bons conseils sur sa page leejones.com/coaching. Il vous offre une sorte de bilan afin de voir s'il peut vous enseigner quelques trucs...

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus