Statistiques poker : les styles de jeu atypiques

Statistiques poker : les styles de jeu atypiques

Dans les précédents articles sur les statistiques poker fournie par un "tracker", nous avons parlé des deux stats les plus importantes le "VPIP" et le "PFR". Parmi les différentes catégories de joueurs établies à partir de ces deux statistiques, nous avions abordé le "nit" et le "TAG". Cette fois, nous allons nous intéresser à des styles de jeu plus atypiques avec des statistiques hors normes.

Le fish nostalgique (VPIP 40 + / PFR 10)

Pourquoi nostalgique ? Car cette espèce de fish semble être en voie de disparition sur les tables virtuelles, où l'on pouvait encore en trouver des bancs entiers il y a quelques années. Leur argent est sans doute le plus facile à gagner à cause de leur style large et passif digne d'un samedi soir trop alcoolisé. Véritable pourvoyeur de fonds, ils ont contribué au succès de nombreux joueurs réguliers.

Le fish aime simplement jouer au poker et n'est pas venu à la table pour passer son temps à appuyer sur le bouton fold, quelque soit sa position ou la force de sa main. Si un joueur serré relance en début de parole, il payera avec {8-Clubs}{5-Diamonds} avec une bonne raison : "Et si jamais le flop est {8-Spades}{5-Hearts}{5-Clubs} ?"

Il serait terriblement contrarié si un gros pot venait à se jouer sans lui et ne manquera pas de demander "Pourquoi tu relances préflop ? Tu ne sais pas ce qui va sortir sur le flop !" après avoir infligé un bad beat. Son style passif le rend très prévisible postflop et donc profitable à jouer même s'il lui arrivera de craquer vos monstres avec les mains les plus improbables.

Affronter ce type de joueurs n'a rien de vraiment compliqué, même si cela devient parfois exaspérant :

  • Ne bluffez jamais (il vous suivrait jusqu'au bout quoiqu'il ait touché sur le flop)
  • Valorisez grassement vos mains, même dans les situations où vous auriez tendance à contrôler la taille du pot contre un adversaire "standard"
  • Lorsqu'un joueur de ce type se met à jouer agressivement, c'est le moment d'avoir peur.

Le maniaque (VPIP 40 + / PFR 20 +)

Ce type de joueur est aussi loose qu'un touriste à Las Vegas et aussi agressif qu'un animal blessé. Il aime jouer au poker et être le "capitaine de table", faisant déjouer beaucoup de ses adversaires qui tenteront d'imiter son style. C'est une grosse erreur : contre un maniaque, c'est sans doute la pire chose à faire. Après tout, vous n'essayeriez pas de grogner plus fort qu'un ours pour l'effrayer. Au contraire, vous chercheriez à vous protéger en attendant de pouvoir lui porter un coup fatal.

La meilleure stratégie pour affronter un joueur qui abuse de l'agressivité est :

  • de rester calme et ne pas succomber aux provocations qui pourraient vous mener à tilter.
  • savoir utiliser le slowplay pour inciter le maniaque à bluffer. C'est l'une des rares situations où la valorisation n'est pas dans le fait de miser dans le fait de check et de call.
  • Pour les joueurs expérimentés, tenter de comprendre la logique du joueur super-agressif et commencer à faire quelques "hero call" avec hauteur As. Cela va l'énerver davantage et faire affluer encore plus d'argent dans vos poches.

Le joueur LAG (VPIP 22-30 / PFR 17-30)

Ce type de joueur LAG (loose-aggressive, large agressif) aura parfois l'image d'un maniaque, lorsqu'il agresse la bulle, qu'il écrase un joueur faible ou domine la table. Mais c'est souvent un bon joueur qui agresse à bon escient et sait quand il doit changer de rythme. C'est un voleur avisé qui saura voler les blinds et les pots postflop, choisissant les meilleures situations et sachant déguiser ses mains.

Faire face à un joueur LAG est difficile, mais pas autant que jouer ce style de jeu. Etre LAG réclame un maximum de concentration, de réflexion et un certain talent pour savoir quand exécuter un gros bluff que personne ne voit venir. Si vous ne battez pas largement les petites limites, ne vous essayez pas à ce style de jeu. D'abord parce qu'un style "TAG" (serré agressif) y est très rentable, ensuite parce jouer un style LAG implique de se retrouver dans un grand nombre de situations complexes, qui demandent une grande compréhension du jeu pour en tirer profit. C'est le style de jeu adopté par les joueurs de hautes limites et sur les tables en dur.

Inutile de débattre pour savoir si le TAG est meilleur que le LAG et ensuite vouloir changer de style. Ce sont généralement deux très bons joueurs, dont la force ne vient pas tant de leur style que de leur capacité à s'adapter en permanence en fonction des différents facteurs qui entrent en ligne de compte. Comme l'on dit : "Vous gagnez le plus d'argent en jouant le style où on ne vous attend pas".

Vous l'aurez sans doute remarqué le TAG et le LAG ont un point commun : la lettre A. Si ces styles de jeu sont gagnant c'est parce qu'ils reposent sur l'agressivité, qui sera l'objet du prochain article.

Télécharger Pokerstars sur PokerNews : Contrat Sponsoring 35.000€

Statistiques poker : les styles de jeu atypiques 101

Télécharger Pokerstars.fr sur Pokernews vous rapporte 500€ de bonus sur votre premier dépôt, un tournoi de poker gratuit à 300€ de prix et un freeroll de 2.500€ tous les mois exclusif Pokernews. Vous pourrez aussi participer à des tournois de qualifications exceptionnels et exclusifs réservés aux membres de Pokernews pour l'European Poker Tour ou les France Poker Series.

A partir du 22 juillet, PokerStars.fr lance une nouvelle compétition intitulée "Dream Job". Le vainqueur remportera un contrat de sponsoring de 35.000€ et deviendra membre des TV Stars PokerStars, aux côtés de Nicolas Lambert, Marion Nedellec, Cathy Serrat, Gaëlle Acerbis, Céline Bastian et Guilhem Delaporte.

Name Surname
CheSHirr
Name Surname
Jeremie B.

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus