Poker : 5 Raisons de ne pas passer pro

5 Reasons Not to Become a Poker Pro
Partagez moi
  • Ashley Adams a 10 arguments pour vous faire réfléchir à ne pas devenir un professionnel du poker. Voici la première partie...

Vous rasez vos adversaires et vous enchaînez les sessions gagnantes en cash-game... vous encaissez plus de 20€ par heure quand vous jouez online et en live... et vous avez gagnez tous les SNG entre amis de ces trois derniers mois.

Tous les voyants sont au vert et vous avez monté votre bankroll à 12 793€ en trois mois d'efforts où vous avez joué 25 heures par semaine... le danger rode.

Quand vous faites vos calculs, et que vous envisagez de jouer à des limites plus hautes, vous vous rendez compte qu'à ce rythme les 54 000€ à l'année ne sont pas un mirage... et représentent plus que ce que vous gagnez dans votre travail actuel.

Vous pensez qu'il est temps de se lancer dans une carrière de joueur professionnel ? Vous pensez que votre boulot est horrible et qu'il vous faut absolument dévouer la totalité de votre temps et de votre énergie à votre passion ?

J'ai quatre mots pour vous Ne Le Faites Pas!

Du moins ne prenez pas cette décision à la légère. j'ai au moins une dizaine d'arguments pour vous convaincre de ne pas lâcher votre travail à temps plein... même si vous semblez prêt à passer à la vitesse supérieure.

Voici donc 5 raisons pour ne pas passer pro au poker.

1. Votre volume ne parle pas

Oui, je sais que vous pensez avoir tout bien noté et que vos records sur vos 50 derniers jours sont parlants... mon expérience me fait dire que vous ne pouvez même pas savoir réellement si vous battez le jeu ou bien si vous êtes dans une (très) bonne passe et que la variance est en votre faveur.

Jouer 25 heures par semaine pendant 15 semaines c'est 375 heures de jeu. Cela reste loin des 500 heures qui font consensus et vous permettront de faire un premier bilan. Soyez patient !

2. Vos réserves sont trop fines

Vous avez près de 13 000€ dans la poche, cela semble être beaucoup d'argent... et en comparaison de 0€ c'est effectivement beaucoup d'argent ! Mais cela semble encore un peu court pour vivre sans aucune entrée d'argent, aucune entrée garantie...

Le poker deviendra peut être votre moyen de gagner votre vie mais attendez encore. Je pense qu'il faut avoir une demi année de dépenses sur votre compte en banque en plus de votre bankroll de jeu pour vous lancer. Le but est de pouvoir supporter une très mauvaise série tout en étant encore capable de jouer confortablement.

Vous gagnez 45 000€ par an et vous vivez avec cette somme, si vous voulez commencer une carrière aux limites 1-2€ il vous faut 20 000€ au chaud et une bankroll, dissociée des fonds de réserves, du même montant soit 40.000€.

Continuez à grinder et vous serez prêt dans un futur proche. Mais pas maintenant.

3. Votre niveau n'est pas si élevé

Après trois mois et demi de gains, vous n'avez pas encore l'expérience nécessaire. Le niveau fluctue et vous allez probablement perdre votre avance très vite si vous ne travaillez pas votre jeu.

Vous pensez que vous allez rester parmi les meilleurs durant de longues années ? Rien n'est moins sûr. Vous êtes persuadé d'avoir le niveau mais vous n'avez pas encore le recul nécessaire pour le savoir... même si vos résultats sont très positifs.

Un mauvais cycle peut s'étaler sur plusieurs mois et peut même durer une année entière. Comment allez-vous dépasser ce moment ? Vous ne le savez pas? Vous ne pouvez pas le savoir avant d'avoir joué effectivement des milliers d'heures...

4. Vous voulez un revenu fixe et régulier

Vous pensez que les euros vont tomber avec régularité tous les mois. Vous avez près de 13 000€ devant vous pour vous conforter dans cette idée. Mais il n'y a pas de règle et vous jouez sans pression.

Il y a une grosse différence à jouer pour le fun en sachant que son salaire va tomber... et jouer pour payer ses factures. Demandez à des joueurs professionnels !

Posséder l'assurance d'un revenu hors-poker peut vous aider à maintenir votre niveau de jeu au poker car vous ne serez jamais désespéré, ou totalement broke, ou encore sous la pression d'une facture à honorer dans les 48 heures.

5. Vous voulez des avantages

Vous avez calculé que vous allez pouvoir gagner autant que dans votre job actuel. Vous avez pris de la marge, fais des vérifications et vous vous sentez en capacité de gagner 45 000€ au poker... il y a un problème vous n'avez pas calculé les avantages d'avoir un travail salarié.

Mutuelle santé, cotisation retraite, assurance chômage, participation aux bénéfices de l'entreprise... Cela ne se voit pas forcément mais il faut l'estimer et le faire entrer dans votre calcul. Renseignez-vous sur le coup d'une assurance individuelle et tentez aussi de jouer quand vous êtes très malade... mais qu'il faut payer les factures.

Le revenu que vous tentez de remplacer ne se limite pas au montant indiqué au bas de votre fiche salariale, il y a plus à prendre en considération. Et nous n'avons pas encore abordé la pression fiscale !

Vous n'êtes pas encore convaincu qu'il vous faut attendre ? J'ai encore 5 arguments en réserve pour vous... mais cela sera pour une autre chronique...

Ashley Adams joue au poker depuis 50 ans et écrit depuis 2000. Il est l'auteur de centaines d'articles et deux livres, Winning 7-Card Stud (Kensington 2003) et Winning No-Limit Hold’em (Lighthouse 2012). Il est aussi animateur d'émissions à la radio comme House Of Cards.

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus