Poker et Finance : la limite "stop-loss"

bankroll finance poker

Le profil de joueur de poker est de plus en plus recherché dans les métiers de la finance. On a déjà vu des banques d'investissement sélectionner leurs nouveaux traders en organisant des cash-games de Texas Hold'em no-limit. Pourquoi ? car ce sont deux professions qui réclament peu ou prou les mêmes qualités : la capacité à arbitrer risques et profits en faisant appel aux probabilités, à analyser rapidement des situations complexes et à gérer prudemment son capital.
.
Cette dernière qualité, en particulier, est primordiale : un bon trader doit ainsi savoir diversifier ses risques et prendre ses pertes au bon moment. Dans notre nouvelle série d'articles stratégiques, nous nous intéresserons donc aux similitudes entre marchés financiers et gestion de bankroll. Le sujet d'aujourd'hui : la limite "stop-Loss".

Les ordres "stop-loss" dans le monde de la finance

Mettre en place un "stop-Loss" consiste simplement à décider d'un niveau de pertes au-delà duquel on s'engage à se lever de table. Le terme vient à l'origine des marchés financiers : à chaque fois que le cours d'une action tombe en-dessous d'un prix convenu à l'avance, la fameuse limite "stop-loss", l'opérateur vend immédiatement et prend ses pertes pour éviter de les creuser davantage.

Ce type d'ordre peut également être exécuté pour garantir un certain niveau de profits. Par exemple, si on a acheté des actions à 10$ la part et qu'elles en valent aujourd'hui le double, placer un ordre de vente à 15$ garantit des profits d'environ 5$ si l'action venait à piquer du nez dans le futur.

Très proches des ordre "stop-loss', les ordres "Limit" vous permettent de fixer les prix maximum et minimum auxquels vous souhaitez acheter ou vendre un actif financier. Par exemple, si vous désirez acheter un type d'action particulier qui se négocie aujourd'hui à 15$, vous pouvez placer un ordre "Limit" à 10$. Cela vous garantit que vous ne paierez pas plus de 10$ pour acheter un nombre d'actions déterminé à l'avance. Par contre, il est très possible que l'ordre ne soit jamais exécuté ; cela arrivera si jamais le cours de l'action ne repasse pas en-dessous de 10$.

De la même manière, si vous disposez déjà de l'action en question, qui cote actuellement à 15$, vous pouvez aussi placer un ordre "limit" de vente à 20$, qui vous garantit que les actions en votre possession seront vendues une fois que le cours aura atteint 20$.

Ces notions de "stop-loss" et de "limit" sont omniprésentes dans la finance moderne car c'est l'un des moyens les plus couramment utilisés par les opérateurs de marché pour se couvrir d'un risque ou s'assurer d'un profit. Un broker partant en vacances ou n'étant plsu en position de surveiller ses positions pendant un certain temps veillera également à placer des ordres de ce type avant son départ.

Pourquoi se fixer une limite de perte au poker ?

Le même principe existe au poker : A chaque fois que vous perdez un certain montant, fixé à l'avance en nombre de buy-ins, vous devez mettre fin à votre session. Deux raisons vous y poussent : l'absence d'edge et le risque de tilt.

Dans une partie Live, on connait rarement à l'avance le niveau de ses adversaires et on finit toujours par tomber dans un traquenard où il est impossible de jouer profitablement. Se fixer une limite de pertes est indispensable à ces tables, sous peine de les voir se refermer sur vous comme un piège.

A d'autres moments, votre niveau de jeu n'est pas en cause mais la chance n'est décidément pas de votre côté. Tous vos tirages ratent et vos adversaire touchent systématiquement la combinaison au-dessus de la vôtre. Dans ces cas-là, le tilt menace. Or, dans une carrière, le tilt coûte souvent plus cher au final que toutes les mauvaises décisions mises bout-à-bout. Car vient un moment où on a déjà tellement creusé ses pertes que l'on devient totalement insensible à l'argent ; c'est alors que l'on peut rayer d'un trait de plume et en quelques heures les profits de plusieurs mois de "grindage' intensif.

Limite financière et limite psychologique

C'est aussi la raison pour laquelle il peut être utile de définir deux types de limite 'stop-loss' : une limite financière et une limite psychologique. Imaginons que vous jouiez à une limite donnée avec une bankroll de 50 buy-ins. Vous ne voulez pas courir le risque de perdre plus de 10% de votre bankroll dans une seule session et fixez donc votre limite à 5 buy-ins. Mais, parfois, on franchit sa limite psychologique avant que d'atteindre sa limite financière. Ainsi, si vous pouvez supportez financièrement 5 buy-ins de perte mais que vous remarquez que votre jeu commence à se détraquer dès que 3 buy-ins sont perdus consécutivement, fixez plutôt votre limite à trois buy-ins.

Stop-win limit

Une conséquence originale de la limite "stop-loss" est qu'elle implique aussi une limite "stop-win". En effet, si vous avez fixé votre limite de pertes à trois buy-ins, vous devriez penser à quitter la table après en avoir gagné l"équivalent. Vous vous retrouverez en effet avec quatre buy-ins en jeu sur la table (le buy-in de départ et les trois gagnés depuis) ; puisque l'on joue en no-limit et pour peu qu'un de vos adversaires vous couvre, ces quatre buy-ins sont donc en danger et la prudence devrait donc vous commander de quitter la table.

Une limite, oui, mais de combien ?

Dernier conseil : prévoir deux limites distinctes lorsque vous jouez en ligne : une limite par table et une limite par session. Essayez de vous rappeler vos grosses sessions perdantes. A quel moment vous êtes-vous dit : "J'aurais dû arrêter maintenant" ?

Une règle moyenne de "stop-loss" est de trois buy-ins par table et de six buy-ins par session. Mais évidemment, chaque joueur ayant une résistance particulière au tilt, vous pouvez l'adapter à votre propre personnalité. En ce qui concerne les SNG, qui ont une variance très élevée, la limite peut-être augmentée à huit ou dix buy-ins, voire plus.

Le poker fonctionne selon le même principe que les marchés financiers : gains et pertes sont inévitables ; toute l'astuce consiste à maximiser les premiers et minimiser les seconds. En vous astreignant à une limite de perte aux tables, vous minimisez efficacement vos pertes sur le long terme et remplissez déjà 50% des exigences demandées à un joueur gagnant.

Etoro : Techniques de Trading pour améliorer son Poker

Poker et Finance : la limite "stop-loss" 101
eToro

****
****
Trading Etoro : améliorer son poker par les techniques de traders ? la plateforme eToro vous met en contact par coaching avec les meilleurs traders du marché et vous permet de consulter en temps réel l'activité de tous les autres traders. Suivez les opérations et les portefeuilles des grands traders en direct. Bonne chance sur les marchés ! Inscription gratuite sur eToro.
****
****

Name Surname
Gwenn Rigal

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus