Introduction à la gestion de bankroll

Poker Bankroll Management
Partagez moi
  • La Bankroll est le nerf de la guerre du poker. Introduction à la gestion de votre patrimoine poker.

D'avantage qu'un manque de talent, la raison principale qui amène de nombreux joueurs à se retrouver "broke" est une absence de gestion de leur bankroll. Demandez à tout joueur de poker professionnel (hormis peut-être Jean-Robert Bellande) un conseil pour démarrer dans le poker et généralement celui-ci sera de veiller à un rigoureux bankroll management.

Ne pas tilter, nos conseils pour rester zen au poker

Mais qu'est ce que le bankroll management ?

Une bonne gestion de bankroll commence avec la conscience que l'argent qui constitue sa bankroll détermine le montant des parties ou tournois que l'on va jouer. C'est assez facile à comprendre en théorie mais parfois plus difficile à mettre en pratique.

En introduction, avant d'aborder des concepts plus avancés dans les prochains articles, voici trois aspects d'un management de bankroll avisé et essentiels pour durer au poker.

Votre Bankroll Poker est Uniquement pour le Poker

Mettons les choses au clair immédiatement : n'utilisez que l'argent que vous pouvez vous permettre de perdre. Ce qui signifie que si vous avez 2 000€ dans votre bankroll mais avez besoin de 1 500€ pour payer votre loyer et vos factures, votre bankroll n'est QUE de 500€.

C'est un point crucial, votre bankroll ne doit pas être exigée ailleurs, pas un centime, car si vous jouez avec de l'argent que vous ne pouvez vous permettre de perdre, vous allez jouer de manière moins performante et peut-être même la peur au ventre, ce qui est le meilleur moyen de perdre...

Votre Bankroll vous permet de jouer votre A-Game

Un autre élément à prendre en considération est l'importance que revêt cette bankroll pour vous ; autrement formulé : que se passe-t-il si vous perdez cet argent ?

Si vous avez un job très bien payé, perdre 500€ ne sera pas dramatique pour vous et vous pourrez re-créditer votre compte, Mais si vous êtes étudiant et que perdre cet argent gagné après de longues heures de grind signifie ne plus pouvoir jouer au poker, l'attitude à avoir n'est pas la même et la manière de gérer cette bankroll va être différente. Dans le second cas, il faudra faire preuve d'une prudence particulière dans le choix des buy-ins.

Une des fonctions de notre bankroll est de servir d'amortisseur aux sessions perdantes, ce qui arrive même aux meilleurs joueurs. Si vous vous asseyez à une table à 20€ avec seulement 20€ de bankroll, eh bien si vous perdez la partie est finie... Si vous avez les 500€ évoqués précédemment vous aurez la possibilité de récupérer votre argent.

Votre Bankroll détermine vos choix de parties

La hauteur des buy-ins que vous autorise votre bankroll dépend de plusieurs facteurs. Parmi ceux-ci la variante à laquelle vous jouez, s'il s'agit de PLO, votre bankroll devra être supérieure à celle requise si vous jouez en No Limit Hold'em car en Omaha la variance est plus importante. Mais cela dépend aussi de votre style de jeu, un jeu large agressif demande une réserve d'argent plus élevée qu'un style serré-agressif.

La bankroll nécessaire va aussi varier en fonction de ce que vous jouez en tournoi, en cash game ou en sit n go. Il est communément admis que les joueurs de MTT ont besoin d'une bankroll plus importante tant les swings peuvent être importants.

Le tableau ci-dessous préconise le nombre de buy-ins requis pour la majorité des jeux disponibles sur le net (à noter que les bankrolls nécessaires en live et online ne sont pas les mêmes).

En ce qui concerne les tournois, les chiffres évoqués ci-dessous sont le nombre de buy-ins. Ainsi si vous jouez des MTT à 5€, un minimum de 100 buy-ins est requis, soit une bankroll de 500€. Pour le cash game, il s'agit du buy-in maximum de la limite : si vous jouez à une table de NLHE à six joueurs, 0,10/0,25€, dont le buy-in maximum est de 25€, il est préférable d'avoir 2 500€.

Game (Online)MinimumMoyenPrudent
No-Limit Hold’em (6-max.), cash game30 buy-ins50 buy-ins100 buy-ins
No-Limit Hold’em (full ring), cash game254075
Pot-Limit Omaha (6-max.), cash game50100150
Pot-Limit Omaha (full ring), cash game3050100
No-Limit Hold’em, 9-player sit-n-gos3050100
No-Limit Hold’em, 45-player sit-n-gos50100150
No-Limit Hold’em, 180-player sit-n-gos100200500
No-Limit Hold’em, multi-table tournaments100200500
No-Limit Hold’em, multi-table tournaments (à large field)200400600

Certains d'entre vous risquent d'être surpris par l'importance des bankrolls préconisées, mais ces recommandations ne sont pas exagérées pour jouer en toute situation - même en cas de bad run - son meilleur poker.

Il est bien sûr tout à fait possible de les adapter à ces propres caractéristiques (situation financière, objectifs, maîtrise de la limite pratiquée, etc).

Notez toutefois que plus les buy-ins auxquels on joue sont élevés, plus le nombre de buy-ins représentés par votre bankroll devrait être important. En premier lieu car plus les parties sont élevées plus le niveau et la volatilité augmentent et ensuite parce que si vous perdez les 60€ de votre bankroll utilisés pour jouer à une table à 2€, il sera plus facile de recharger que si vous avez perdu les 30 000€ de votre réserve pour disputer des parties à 1 000€ le buy-in...

Trouvez votre zone de confort

Matthew Pitt préfère pour sa part jouer avec une bankroll importante parce qu'il ne veut pas avoir à redescendre de limites en cas de mauvaise passe. D'autres vont choisir de jouer avec une bankroll plus réduite dans l'optique de franchir les paliers plus rapidement, avec évidemment le risque de devoir redescendre ou même se retrouver brokes. C'est une question de choix personnel.

Gérer sa bankroll comporte d'autres aspects que de simplement connaître le montant de celle-ci par rapport aux limites jouées. Dans deux prochains articles consacrées à ce sujet, PokerNews vous expliquera comment tenter des incursions aux limites supérieures et comment avoir une bonne stratégie pour retirer son argent.

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus