L'heure de prendre un break poker ?

Dermot Blain

Il y a quelques jours Dermot Blain a écrit un billet intéressant sur Full Tilt blog juste après son retour de l'EPT Malta titré avec humour “Downswing O'Clock.”

Hélas pour Blain, le sujet n'était pas réellement drôle, puisqu'il s'agissait d'aborder le pire downswing de sa carrière en tournois live. Essayant d'être positif, Blain a suggéré cinq méthodes "proactive" pour faire face à ce genre de série noire ; la dernière de celle-ci étant de prendre du recul et faire un break, ce que Dermot Blain a mis en pratique après Malte.

Le Poker est un jeu fait de hauts et de bas. Gagner et perdre des pots peut changer votre moral, et vous faire passer de l'exaltation au découragement. Parfois, en particulier lorsque les bas commencent à s'enchaîner, prendre le temps de s'éloigner du poker peut être le bon choix. Il existe différentes manières de faire une pause qui peuvent être bénéfiques

Prendre du temps pour réfléchir

Faire un break peut vous permettre de voir là où vous avez failli. Lorsque l'on joue très régulièrement - par exemple une grande partie de la journée - vos réflexions peuvent être altérées par l'exposition constante au poker. Jouer des heures durant, à répéter les mêmes schémas face aux mêmes situations, risquent de vous mettre sur pilotage automatique. Si chacune de vos décisions ne sont pas soupesées en profondeur, vous avez de fortes chances de perdre l'edge que vous aviez jusqu'alors.

S'éloigner du jeu peut vous permettre d'analyser les décisions que vous avez prises et voir quelles améliorations mettre en place pour avoir de meilleurs résultats. Plutôt que d'être constamment dans l'attente d'une nouvelle partie, prendre un peu de temps loin des tables peut vous aider à vous éclaircir les idées et vous offrir la possibilité d'évaluer les erreurs potentielles commises et travailler sur les problèmes que vous pouvez avoir dans votre jeu.

Prendre se temps pour reconstruire son moral

Si vous êtes un joueur qui passe des dizaines d'heures aux tables chaque semaine, que ce soit en live ou sur le net, il est fort possible que vous manquiez de temps libre pour autre chose que le poker. Prendre un break vous permettra d'avoir du temps pour vous consacrer à d'autres activités et plus encore à vous reconnecter avec les autres.

Dans son post, Dermot Blain recommande de voir plus souvent famille et amis, il explique aussi que s'éloigner du poker peut donner une bien meilleure vision d'ensemble. Une pause permet de retrouver ses proches, notamment ceux qui comptent le plus. En s'échappant des poker rooms et/ou des scintillants écrans d'ordinateur, vous trouverez le temps de renforcer les liens avec votre entourage.

Utiliser ce temps libre pour se faire plaisir et ne pas subir le stress du poker vous permettra de retrouver un moral bien meilleur qui sera susceptible d'améliorer la qualité de votre jeu lorsque vous déciderez de retourner aux tables de poker. Le temps passé loin du jeu renforcera votre désir de jouer et potentiellement vos résultats.

Préservez sa Bankroll

Si vous subissez un downswing - ou êtes touchés par le fait d'avoir enduré plusieurs sessions perdantes - faire un petit break peut s'avérer bénéfique pour votre bankroll aussi. La monotonie survenant après de longues périodes de jeu amène souvent les joueurs - même les meilleurs - à perdre leur concentration, créant ainsi les conditions pour une interminable mauvaise série, souvent synonyme de lourdes pertes.

En continuant de jouer quand sa concentration n'est pas totale, vous vous nuisez. Risquer sa bankroll quand vous ne pouvez jouer votre A-game vous conduira très souvent à perdre plus et à vous retrouver dans une spirale négative. Ce genre de comportement peut devenir un cercle vicieux où pour essayer de récupérer l'argent perdu vous en perdez encore plus.

Il n'y a absolument aucune honte à décider de prendre du temps pour préserver sa bankroll. Ne se remettre au poker que lorsque les bonnes conditions sont de retour permettra d'obtenir de meilleurs résultats. Et si vous vous inquiétez de rater une partie potentiellement lucrative, ne nous faites de soucis, il y en aura d'autres...

Conclusion

Blain s'est retrouvé terriblement seul face à ses downswings et la nécessité de faire une pause. Il a décrit un problème que rencontrent de nombreux joueurs, souvent la majorité d'entre nous qui ne sommes pourtant ni des joueurs à plein temps, ni de gros joueurs, mais qui laissons parfois le poker dévorer notre temps et notre énergie de manière néfaste.

Faire un break peut se révéler extrêmement bénéfique, aussi bien pour améliorer son jeu que la qualité de son existence. De son côté, Dermot Blain a réussi à entrer dans l'argent lors du festival PokerStars EPT Monte Carlo Grand Final...

Qu'en pensez-vous ?

Enregistrez-vous pour laisser un commentaire

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus