Psychologie poker : Acquérir l'endurance mentale du grinder

Psychologie poker : Acquérir l'endurance mentale du grinder

Jared Tendler est le coach mental le plus réputé du poke et l'auteur de deux livres :The Mental Game of Poker et la suite The Mental Game of Poker 2. L'extrait ci-dessous est extrait du second volume. Il vise à aider les joueurs à accroître leur volume de jeu de manière progressive : en augmentant le nombre de tables jouées en simultanée (multitabling) et en jouant des sessions plus longues.

Mutitabler n'est pas stupide mais instinctif

S'il y a des joueurs de poker ayant davantage de talent naturel pour grinder, chacun peut progresser avec la bonne approche, apprendre à jouer plus de mains, plus longtemps et sur plus de tables. Un facteur clé pour accroître sa capacité à grinder est de comprendre le fait que l'endurance et la force de l'esprit se développent d'une manière similaire à celles du corps. Beaucoup de joueurs traitent leur esprit différemment et ne pensent pas que jouer une heure supplémentaire ou ajouter des tables peut être un problème. Toutefois, si le but est de jouer plus longtemps ou sur plus de tables, encore faut-il maintenir une certaine qualité de jeu. Il n'est pas besoin d'être compétent pour jouer longtemps, sur de nombreuses tables en étant perdant. Bien sûr, une baisse de qualité est à attendre en augmentant le volume. Mais il est essentiel de faire en sorte de minimiser cette baisse autant que possible.

Contrairement à ce que certains esprits critiques peuvent affirment, le multitabling de haut niveau n'est pas un forme de poker stupide. Evidemment, jouer une table à la fois permet de raisonner plus profondément sur chaque décision qu'en jouant 10 tables. Néanmoins, les bons multitableurs ont automatisé un grand nombre de processus complexes de prise de décisions. Ils prennent un grand nombre de décisions en cours de jeu de manière instinctive, avec peu de réflexion consciente. Avec tant de leur connaissance passées au niveau inconscient, ils peuvent se concentrer sur les décisions importantes. Ce n'est pas stupide, c'est instinctif.

L'automatisation
Afin d'être un grinder couronné de succès, une large part de vos décisions au poker doivent être automatisées au niveau de l'inconscient. L'automatisation est particulièrement important pour le multitabling en ligne car il y a une limite à la capacité réflexive de chaque joueur. En automatisant une large part de ses compétences, il possible de prendre un grand nombre de décisions en ''pilote automatique'' sans gaspiller de ressources mentales. Par exemple, les bons multitableurs sont en mesure d'analyser instantanément les actions, lataille des mises, les hand ranges et autres informations sans avoir besoin d'y réfléchir. Une décision qui réclame de la réflexion consomme plus d'énergie qu'une décision automatique.

Augmenter l'endurance mentale
Beaucoup de joueurs pensent qu'il est facile d'accroître son endurance mental. Ils voient d'autres joueurs jouer douze tables pendant six heures sans problèmes et pensent qu'ils peuvent en faire autant. Ce qu'ils ne réalisent pas est, que s'ils jouent actuellement six tables pendant trois heures, une augmentation de 200% de leurs capacités ne va pas se faire toute seule. Ce n'est pas différent d'essayer de courir 15 kilomètres quand on est habitué à en courir cinq. Ils pourront réussir à jouer ou courir à 200% à l'occasion, mais le pourront-ils de manière répétitive ? Chaque jour, leur corps s'affaiblira un peu plus et sans le repos nécessaire, les risques de blessures seront plus importants.

Programme de développement mental

Grinder au poker est similaire à courir de longues distances jour après jour - il faut augmenter son endurance mentale pour grinder davantage de manière régulière. Avec constance, ajoutez des tables et allonger les sessions tant que la qualité des décisions se maintient, juste comme vous augmenteriez la distance ou la durée pour un effort physique. Voici quelques idées pour améliorer son endurance mentale :

Faire des estimations réalistes. Cette étapes est cruciale. Passer un moment à analyser votre base de données ou à penser au volume de jeu que vous avez produit ces six à douze derniers moins. En particulier, combien de tables avez-vous jouer, pendant combien de temps, le tout en maintenant au moins votre "B-Game". Si vous êtes confronté à des problèmes de tilt ou d'autres faiblesses mentales dans votre jeu, vous devez les prendre en considération. En augmentant le volume de jeu, vous augmentez la fréquence des éléments déclencheurs. Et cela va accumuler les problèmes sur les sessions et devenir encore plus problématique. Sous-estimer l'impact de ces déclencheurs est la raison majeure pour laquelle nombre de joueurs échouent à grinder davantage.

Augmentation régulière. Essayer d'augmenter votre capacité mentale de 100% instantanément est clairement une erreur. Alors, dans quelle proportion l'augmenter ? C'est difficile à dire précisément, mais un chiffre autour de 10% est plus raisonnable qu'autour des 100%. Partez du nombre de tables et d'heures que vous êtes en mesure de grinder et planifiez une augmentation régulière. Si vous jouez quatre tables, en ajouter une cinquième représente une augmentation de 25%. Cette forte hausse impliquera peut-être un besoin de jouer moins longtemps, ou de jouer à une limite inférieure, jusqu'à ce que vous soyez aussi à l'aise avec cinq tables que vous l'étiez avec quatre. Aller aussi lentement peu sembler ridicule, mais si vous allez trop vite, vous prenez le risque d'un "burn out" qui vous obligera à ralentir et mettra en péril tout le processus d'évolution.

Exemples de séances d'entraînement. Faites un programme de vos séances d'entraînement mental. Ci-dessous, des exemples (avec des chiffres adaptés pour un joueur qui joue des sessions de deux heures sur six tables).

Version Light
Jour 1: Augmenter de 15 minutes
Jour 2: Augmenter d'une table
Jour 3: Augmenter de 15 minutes
Jour 4: Augmenter d'une table
Jour 5: Augmenter de 15 minutes et un table
Jour 6: Augmenter de 30 minutes ou deux tables
Jour 7: Jour de repos

Version intensive
Jour 1: Augmenter de 30 minutes
Jour 2: Augmenter de deux tables et diminuer de 15 minutes
Jour 3: Augmenter de 45 minutes ou de deux tables
Jour 4: Jour de repos ou petite session de 50% de la moyenne
Jour 5: Augmenter de 15 minutes et d'une table
Jour 6: Augmenter de 30 minutes et d'une table ou de 15 minutes et deux tables
Jour 7: Jour de repos

Motivez vous. Le plus difficile dans le fait d'augmenter la distance est d'en faire davantage que ce qui nous semble facile. Jouer une table de plus pendant une période plus longue ajoute une pression supplémentaire. Vous devez vous battre pour chaque once de progression. Si vous ne faites que ce qui vous est aisé, vous n'augmenterez pas votre endurance. Vous devez continuellement vous forcer à aller un cran plus loin et permettre ensuite à votre esprit d'avoir le repos nécessaire pour vous forcer à nouveau la fois suivante.

Suivi de progression. Après chaque session, garder une trace du temps passé à jouer, de l'intensité de la session et du volume que vous avez réussi à supporter. Notez les améliorations – est-ce plus facile de jouer plus longtemps ? Avez-vous mieux joué qu'à l'habitude ? Etc. Garder aussi en note tout élément qui pourrait influer sur votre session, comme le sommeil, les effets de la variance, la pratique d'un sport. Cela peut vous aider à avoir un suivi plus fidèle de vos progrès.

Lire la seconde partie : Psychologie poker : Repos et sessions de grind intensif

PokerStars.fr bonus 500€ + tournois exclusifs Pokernews

Psychologie poker : Acquérir l'endurance mentale du grinder 101

Pour décrocher jusqu'à 500€ de bonus sur votre premier dépôt + un tournoi hebdomadaire exclusif Pokernews doté de 300€, téléchargez Pokerstars.fr sur Pokernews et suivez les indications pour être affilié PokerNews.

Name Surname
Jared Tendler

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus